Anthropophage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pour Voltaire les hommes dit civilisés se situe pas plus de deux ou trois degrés au dessus des gens du Kamtchatka.
Il veut dire par cela qu’il y amoins de gens qui pensent que de gens qui ne pensent pas.  « la multitude des bêtes brutes appelées hommes , comparés avec les petit nombre de ce quipensent, est au moins dans la proportion de 100 à 1 chez beaucoup de nations. »
Voltaire fait la différence entre deux types d’hommes , ceux quipensent (une infime partie) et ceux qui ne pensent pas. (la majorité) »entre les hommes de pures instincts et les hommes de génies , flotte ce nombreimmense occupé uniquement de subsister.
L’homme était tellement occupés à assurés sa subsistance qu’il n’a pas le temps de réfléchir sur sacondition et laisse à la religion le soin de lui apporter des réponses , il ne réfléchit pas par lui-même. Pour arriver « à cette horrible état qui approchede la pure nature » Et pour arrivé à ce degrés de civilisation , il a fallut une multitude de siècles.

Voltaire ne croit pas à l’égalité deshommes ,il n’a confiance qu’en le petit nombre de gens éclairés , tous les hommes ne peuvent avoir la même science: »il n’y aura jamais que le petitnombre d’éclairé et de sage et donc c’est l’intérêt du roi , c’est celui de l’état que les philosophe gouvernent la société » .
Cet extrait de Voltairetraite du thème de la nature et culture ,le terme de « nature » s’oppose à celui de « culture » (comme chez Rousseau) et à celui de la société .
tracking img