Anticoagulant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1755 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES MEDICAMENTS DE L’HEMOSTASE
- Ils visent tous à traiter ou prévenir la formation des phénomènes de thrombose, soit intraartérielle soit intraveineuse. - La plupart des médicaments anti-thrombotiques représentent l'exemple même des médicaments à faible marge thérapeutique car ils exposent en permanence au risque de complications hémorragiques On y distingue : Les Anti-coagulants: héparine,héparines de bas poids moléculaire (HBPM), antivitamine K, anti-thrombine, inhibiteurs du facteur X. Les Anti-agrégants plaquettaires: aspirine, ticlopidine, clopidogrel (anti GPIIb/IIIa), persantine, inhibiteurs de l'adhésion plaquettaire, anti-thromboxane A2, Les Thrombolytiques : streptokinase, urokinase, activateur du plasminogène (rtPa)

1
1.1

LES HEPARINES NON FRACTIONNEES
LES MOLECULESIV : héparinate de sodium SC : héparinate de calcium Ex : HEPARINE SODIQUE® Ex : CALCIPARINE®

1.2

PRORIETES

Polysaccharide extrait du poumon de bœuf ou d’intestin du porc Inhibe principalement la thrombine (facteur IIa) Inactivation dans le tube digestif Action immédiate si IV pendant 2-4H Action en 1H si SC pendant 8 à 12H Pas de passage transplacentaire, ni dans le lait maternelElimination urinaire

1.3

IDNDICATIONS

En pratique uniquement en curatif dans la maladie veineuse thromboembolique Phase aigue de l’IDM

1.4

EFFETS INDESIRABLES

Risque hémorragique Thrombopénies précoces (avant le 5ième jour) : spontanément résolutives Thrombopénies tardives (du 6ième au 25ième jour) avec thromboses : arrêt du traitement impératif

IFSI /cours du 03-12-2008

1 Risque d’hématome local : SC+++ Alopécie Hyperkaliémie

1.5

SURVEILLANCE ET PRECAUTIONS D’EMPLOI

Bilan préalable : TCA, TQ, NFS, plaquettes Contrôle : TCA : 1,5 à 2,5 fois le Temps Temoin tous les jours jusqu’à relais complet avec AVK Si IV : contrôle 4H après le début de la perf. Si SC : contrôle 4H –6H après l’injection Numération des plaquettes : avant le traitement puis tous les 2 jours1.6

CONTRE-INDICATIONS

Pas d’injection IM, intra-artérielles ATCD de trhrombopénie et/ ou d’allergie Manifestations ou tendances hémorragiques Ulcère gastro-duodénal évolutif Accident vasculaire cérébral hémorragique Endocardite bactérienne

1.7

SURDOSAGE

Protamine : 1000 UAH (1 ml) de protamine neutralise l’action de 1000UI d’héparine

2
2.1

LES HEPARINES DE BAS POIDSMOLECULAIRES
LES MOLECULES
FRAGMINE® LOVENOX® INNOHEP® FRAXIPARINE®, FRAXODI® ORGARAN® (en cas de TIH)

Daltéparine sodique Enoxaparine sodique Tinzaparine sodique Nadroparine calcique Danaparoide sodique

2.2

PRORIETES
⇒ risque moindre d’hémorragies et de thrombopénies ⇒ action prolongée ⇒ surveillance biologique limitée ⇒ effet antithrombotique +++ en préventif ⇒ effet anticoagulante encuratif Activité anticoagulante pendant 12 H et antithrombotique d’au moins 18H

2.3
SC :

INDICATIONS
Prévention de la MTEV : 1 injection/ jour (fonction du risque) En curatif des TVP : 2 injections en curatif (posologie fonction du poids)

IFSI /cours du 03-12-2008

2

En association à l’aspirine dans l’angor instable et dans l’IDM IV : prévention de la coagulation dans le CEC enhémodialyse

2.4

EFFETS INDESIRABLES

Exceptionnels : hématome au point d’injection, réactions allergiques ou nécrose locale Risque thrombopénique non exclu

2.5

SURVEILLANCE ET PRECAUTIONS D’EMPLOI

Evaluation de la fonction rénale : clairance de la créatinine +++ En préventif : surveillance des plaquettes En curatif : numération des plaquettes : avant le traitement puis tous les 2 joursActivité anti Xa (entre 0,5 et 1 unité anti-Xa / ml de plasma) On ne purge pas les aiguilles

2.6

CONTRE-INDICATIONS

Pas d’injection IM, Intra-artérielle ATCD de thrombopénie et/ ou d’allergie Manifestations ou tendances hémorragiques Ulcère gastroduodénal évolutif Accident vasculaire cérébral hémorragique Endocardite bactérienne Clairance de la créatinine < 30 ml/mn pour le traitement...
tracking img