Anticolonialisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (529 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
À chaque étape de l'histoire coloniale correspond un certain type d'anticolonialisme[3]. Au siècle des Lumières, l’anticolonialisme n’est pas une doctrine homogène : le colonialisme est dénoncé pourdes raisons qui peuvent être philosophiques, morales ou économiques et les partisans de l’anticolonialisme ne dressent pas les mêmes analyses politiques. Parmi les auteurs concernés figure DenisDiderot et son Supplément au voyage de Bougainville, qui est une réécriture du Voyage de Bougainville.

Le développement considérable des empires coloniaux au XIXe siècle entraîne un essor de laréflexion anticolonialiste. Le discours colonialiste est alors guidé par la volonté d'apporter le progrès de la civilisation aux « races inférieures »[4], en particulier pour les courants républicains etsocialistes. Ainsi, Jules Ferry déclarait : « il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit parcequ’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures »[5]. En 1925, Léon Blum disait de son côté : « Nous admettons qu'il peut y avoir non seulement un droit, mais undevoir de ce qu'on appelle les races supérieures, revendiquant quelquefois pour elles un privilège quelque peu indu, d’attirer à elles les races qui ne sont pas parvenues au même degré de culture etde civilisation »[6].

C'est alors généralement dans les milieux libéraux que se trouvent les opposants à la colonisation. Ils s'opposent en particulier à cet argument selon lequel il faut apporterla liberté par la force. Yves Guyot écrit ainsi : « Il est étrange qu'il faille employer le canon contre les opprimés pour les délivrer de leurs tyrans »[7]. Ils s'opposent au colonialisme, enparticulier car il est pour eux le fruit du dirigisme et la volonté d'un État d'étendre son pouvoir. Guyot dénonce en particulier le colonialisme comme prolongement du « socialisme d'État ». Frédéric...
tracking img