Antigone de anouilh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1857 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de l’auteur

Jean Anouilh est un auteur dramatique et metteur en scène français dont le répertoire éclectique mêle le classicisme des sentiments à la nouveauté de la forme théâtrale.

Né le 23 juin 1910 à Bordeaux, il est le fils d’un tailleur et d’une professeur de piano. C'est en 1923 au Lycée Chaptal que son amour pour le théâtre se manifeste.
Il fait des études de droit àParis, puis travaille dans la publicité aux cotés de Jacques Prévert et de Jean Aurenche avant de devenir le secrétaire de Louis Jouvet en 1928.

Il épouse en 1931 la comédienne Monelle Valentin dont il aura une fille Catherine, née en 1934, qui deviendra elle comédienne. Le couple divorce en 1953 et Anouilh épouse la comédienne Nicole Lançon qui deviendra sa principale collaboratrice et aveclaquelle il aura trois enfants : Caroline, Nicolas et Marie-Colombe.

En 1932, Jean Anouilh fait représenter sa première pièce, Humulus le muet, écrite en collaboration avec Jean Aurenche en 1929. C'est un échec. Elle est suivie quelques mois plus tard de ce qu'il qualifie comme « sa première vraie pièce »: L'Hermine. Il connaît son premier grand succès en 1937 avec Le Voyageur sans bagage authéâtre des Mathurins. En 1938, il obtient un nouveau succès critique et public avec la création du Bal des voleurs et inaugure sa collaboration avec André Barsacq, qui sera son principal interlocuteur et metteur en scène, pendant plus de quinze ans.
Sous l'Occupation, il donna deux adaptations modernes de la tragédie grecque (Eurydice, en 1942 et Antigone en 1944), qui eurent un succès retentissant: entransformant le personnage de la fille d'Œdipe en adolescente puérile dont l'innocence même provoque la catastrophe finale, en émaillant les dialogues de familiarités et d'anachronismes, il fit basculer la tragédie de Sophocle dans un univers de violence absurde, qui rappela au spectateur le chaos dans lequel l'Europe se trouvait au moment de la création de la pièce.
Bien qu'il soit d'apparenceclassique, son théâtre comprend quelques-unes des œuvres les plus avant-gardistes du XXème siècle comme L'Alouette (1953) ou encore Beckett ou l'Honneur de Dieu (1959).

Parfois considéré comme l'auteur d'un théâtre de distraction, il n'en contribua pas moins à renouveler les techniques dramatiques traditionnelles en explorant toutes les possibilités offertes par l'espace scénique. Dénonçantsans cesse le mensonge social, il développa un vaste réquisitoire contre la famille, l'amour, l'amitié, et tout ce qu'il considérait comme des idéaux naïfs, avant de se tourner vers un théâtre plus autobiographique où se réaffirmait cependant sa nostalgie d'une pureté inaccessible.

Il meurt le 3 octobre 1987 à Lausanne en Suisse après avoir obtenu en 1959 le Prix Dominique de la mise en scène etle Grand prix de l’Académie française en 1980.
Etude de la pièce

« l’Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par cœur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre , le jour des petites affiches rouges. Je l’ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre ».

Nom de l’auteur, dates L’auteur de cette pièceest Jean Anouilh, dramaturge né en 1910 et mort en 1987.

Date de parution de la pièce,
Age de l’auteur Anouilh est un jeune dramaturge de 32 ans, lorsqu’il écrit Antigone en 1942.
Contexte d’écriture La représentation d’Antigone se fait en temps d’occupation allemande. Le personnage d’Antigone est l'allégorie de la Résistance s'opposant aux lois édictées par Créon / Pétain et qu'elle jugeiniques. Anouilh s’inspire du geste de Paul Collette, un résistant français qui avait tiré sur Pierre Laval, chef du gouvernement de Vichy, le 27 août 1941. Cette pièce, créée en 1944, connaît un immense succès public mais engendre une polémique. Certains reprochent à Anouilh de déf endre l’ordre établi en faisant la part belle à Créon. Ses défenseurs, au contraire, voient dans Antigone la...
tracking img