Antigone d'anouilh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (741 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Antigone de Jean Anouilh (1944)

Le sujet de cette tragédie en prose est « l’histoire d’Antigone ». Anouilh l’a emprunté à Sophocle, imitant même le découpage de la pièce grecque (pas de scènesnumérotées) et introduisant un chœur ; mais il a supprimé de l’action toute donnée religieuse pour s’en tenir à une réflexion athée sur la pureté et les exigences de la vie.

Le chœur intervient dans latragédie de deux façons :
- Pour débuter l’action et faire progresser l’histoire
- Pour raisonner une personnalité et la faire changer de décision

Ici, Anouilh parle de l’intermédiaire duchœur en exposant la conception de la tragédie qui est très différente de celle du drame.

Axes :

I Une définition de la tragédie :

« Et voilà » → fatalité

1) Une mécanique → métaphore dela machine
→ notion littéraire esthétique « ressort est bandé », « ça roule »,
« bien huilé » et « coup de pouce »
→ métaphore filée de la mécanique

2) Le caractère aléatoire ducommencement (l. 7 à 10)
→ insiste sur la capacité de la tragédie à se déclencher au moment où on s’y attend le moins
→ donne 1 petit coup de pouce → comme une attente, mais tragédiecommencera comme prévue
Déclic → banal, fugace, insignifiant
→ « un regard », « une fille qui passe », « une question de trop »
→ fatalité
- L’homme → aucune emprise sur son destin

3) - lesingrédients tragiques (l. 11-12)
repris + loin par ‘‘il n’y a + d’espoir’’
‘‘le ciel sur le dos’’ ‘‘le rat prisonnier’’
- les images de la mort

- Le déroulementse passe comme prévu personne, rien ne peut l’arrêter. C’est l’image d’un homme entraîné dans un engrenage infernal. L’homme est impuissant.

- Composition de latragédie (mort, trahison)
- Eclat, orage (réaction de l’homme)
- Silence (absence de réaction)

- On distingue 3 formes de silence :

- Au moment de mourir, avec le...
tracking img