Antonin artaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1219 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans un essai composé en 1933, Antonin Artaud, écrivain dramaturge inventeur du concept du "théâtre de la cruauté" dans « Le Théâtre et son double », condamne par une phrase provocante «cette idolâtrie des chef-d’oeuvre fixés qui est un des aspects du conformisme bourgeois ». Dans cet essai, il dénonce le fait que les chef-d’' uvres considérés comme démodés représente un force rétrograde audéveloppement et a la modernisation de l’art. Il dénonce le conformisme bourgeois issu de l’académisme et pose la question de la définition ambiguë du terme de chef d’' uvre qui désigne par définition une ' uvre accomplie et représentative en son genre mais également la meilleure ' uvre d’un auteur. On peut alors se demander la définition d’un chef d’' uvre que se conçoit le dramaturge. On analyseratout d’abord sa critique provocante contre l’académisme puis les raisons de sa volonté de la modernisation de l’art en illustrant son point de vue par des exemples littéraires théâtraux, notamment la pièce de théâtre Phèdre de Jean Racine parmi d’autres.

Dans cet essai polémique, le théoricien critique l’établissement de règles issues de l’académisme agissant comme une autorité supérieuredéfinissant le fait qu’une ' uvre puisse être considérée comme un chef-d’' uvre et pas une autre. Par cela, il condamne le fait que les chefs d’' uvre du passé subsistent uniquement car elles ont été attribuées le titre de chef-d’' uvre et non pas par l’admission des lecteurs. Il dénonce l’idolâtrie des chefs d’' uvres fixés. Sa condamnation du conformisme bourgeois se base sur l’idée que les chefs d’'uvres reconnus comme tel appartiennent à une littérature d’élite et donc aboutit à la domination culturelle de la bourgeoisie sur le plan artistique et littéraire, ne laissant pas de subjectivité sur l’ambiguïté de la définition d’un chef d’' uvre, désignant une ' uvre accomplie en son genre. Par cette vision trop traditionnelle de la littérature, Antonin Artaud considère les chefs d’' uvres dupassé comme démodés et freinent et empêchent la modernisation de l’art et la recherche de nouvelles formes plus appropriées à une époque. Les mouvements littéraires résultant indirectement de cet académisme constituent une limite au développement de la littérature, offrant une vision pas assez ouverte d’une ' uvre réussie. L’écrivain introduit une vision moderne de la littérature par son essaiprovocant.

On peut comprendre son obstination pour une modernisation littéraire par le fait qu’un chef d’' uvre se devrait de pouvoir rester tel peu importe l’époque et donc ne pas se démoder. Cependant, les textes des chefs-d’' uvre du passé constituent une barrière du langage résultant en une perte de l’intérêt de lecteurs, notamment à cause de l’incompréhension. Le dialogue entre lespersonnages constitue le centre et l’élément essentiel de l’intrigue d’une pièce et du théâtre en lui-même. Or, les textes de pièces « démodés » appartenant à un registre de langue propre à une certaine époque cause l’incompréhension ou une mauvaise interprétation de l’intrigue de la part de certains lecteurs perdant le fil de l’action. Les émotions du personnage que se doit de susciter l’acteur par lediscours et le gestuel ne sont pas assimilées par certains spectateurs du fait de la barrière du temps et du langage. Dans l’exemple de l’' uvre théâtrale Phèdre de Jean Racine ou Le Cid de Pierre Corneille, de nombreuses tirades des personnages ayant pour but de susciter des émotions fortes auprés des spectateurs tel que la pitié et la crainte constituent des éléments essentiels à la compréhensionde l’histoire même. On peut également prendre l’exemple de l’' uvre comique et de Molière « Le Bourgeois Gentilhomme » constituant également une critique de la société peut perdre de son sens auprès de certains spectateurs ou lecteurs n’étant pas familiers avec le type d’humour et la situation politique et sociale de l’époque. L’intérêt du théâtre résidant dans le lien existant entre le public...
tracking img