Apollinaire, mai

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1554 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Apollinaire, Alcools, « Mai »

Introduction
Auteur et œuvre (voir feuille)
Situation de l’extrait : « Mai » appartient aux poèmes rhénanes écrits en 1901-1902. Ce poème correspond à un épisode de sa vie : il a séjourné en Rhénanie comme précepteur d’un enfant, enfant dont la gouvernante était la maîtresse de Apollinaire pendant de nombreuses années.
Dans le recueil Alcools, la Rhénanieévoquera toujours pour le poète le souvenir d’un amour malheureux.
Sujet du poème : texte évoque une promenade en barque sur le Rhin qui laisse place à la rêverie.
Intérêt / problématique : Il y a une évocation d’un souvenir féminin en partie sur le mode lyrique mais la nostalgie s’efface rapidement et le poème reste léger.
Nous allons ensuite exposer une problématique de façon thématique :
1.Paysage
2. Féminité/souvenir
3. Style

I. Un paysage ambigu
A. Un cadre traditionnel plutôt valorisant à la première lecture
1. La nature est valorisée
Elle est présentée grâce à des images liées à la vie : une végétation abondante, une évocation des fleurs, des fruits, …
Le choix du titre et de la saison renvoient tous les deux à l’idée de renaissance, de renouveau.La couleur dominante est la couleur verte mais seulement A LA PREMIERE LECTURE.
2. le poème se présente comme un tableau
Comme dans un tableau le paysage comporte 3 plans :
- au centre le Rhin
- derrière les vergers
- en haut la montagne
Il y a 2 lignes principales de composition :
- verticale avec la montagne
- horizontale avec le Rhin et le chemin
Le poèmerend sensible le paysage en le présentant à travers les 5 sens : la vue (la description du paysage est en couleur), le toucher (le vent), l’odorat (les rosiers), le goût (les vergers et les cerisiers), l’ouie (la musique).
Ils contribuent à rendre le paysage concret. Il y a donc une présentation méliorative de la nature qui reprend la tradition mais ceci s’applique seulement à la premièrelecture.
B. Une impression de malaise
A la deuxième lecture, des éléments négatifs viennent nuancé la nature.
1. le motif de la mort
A peine suggéré mais toutefois traité dans le texte grâce à certains mots comme « flétris », « se figent », « ruines », la mort est bien un thème évoqué dans ce passage.
2. la transformation systématique du positif en négatif
Chaque élémentspositifs se trouvent nuancés dans l’ensemble du texte ; la conjonction « mais » (l.3) permet d’opposer les 2 morceaux du vers, appelés hémistiches. Tout le paysage est en contraste. Les images des fleurs se dégradent au fil du poème à travers les mots suivants : « fleuris », « se figent », « tombaient », pétales « flétris ». le dernier quatrain donne une image de la nature dépouillée avec « les fleursnues », « les roseaux », « osiers ».
C. Les oppositions du poème rendent compte de la dualité (2 choses) du paysage
1. L’opposition stabilité / mouvement
La stabilité est un montage est elle s’oppose au mouvement qui est représenté d’une part par le fleuve et ‘autre part par le champ lexical du mouvement grâce aux mots suivants : « s’éloigne » (v.3), « lentement » (v.9), « mener » àla troisième strophe, « suivaient », « traîné », « s’éloignait ».
2. l’opposition silence / musique
Le silence domine dans le texte, les personnages ne parlent pas ce qui crée un constate avec le son du fifre qui est évoqué dans la troisième strophe.
Conclusion du I.
La poésie permet donc de suggère à différents niveaux la double valeur du paysage de la Rhénanie puisqu’on retrouvecette dualité (négatif/positif) dans les thèmes du poème.
II. Le thème du souvenir : évocation d’un souvenir malheureux
La contemplation du paysage fait naître chez le poète le rappel d’un souvenir malheureux puisque la Rhénanie lui rappelle la liaison qu’il a eut avec Annie Playden qui a donné lieu à une séparation.
A. Une présence constante de la féminité dans le poème
1. Les...
tracking img