Apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 44 (10766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Madame Bovary est considere aujourd'hui comme un des plus grands classiques de la litterature. Comme son sous-titre l'indique, moeurs de province, c'est un roman de moeurs dans le sillage des Scenes de la vie de province de Balzac. Flaubert y decrit la vie quotidienne d'une bourgade normande sous la monarchie de Juillet, inserant ses personnages dans une geographie minutieusement detaillee. Maisla chronique est vite depassee par une veritable fresque sociale qui embrasse sur huit annees toute une societe provinciale, decrivant ses milieux et transformations. Yonville, a l'image de la France, rurale de l'epoque, est un microcosme ou se cotoient petite bourgeoisie, paysans et exclus. Mais, a la difference de Victor Hugo ou de George Sand, le temoignage sociologique n'est pas ici au serviced'un requisitoire social ou d'un projet politique. Le romantisme social est mort avec l'echec de la revolution de 1848. Celui-ci se nourrissait d'une foi en l'homme et d'un optimisme revolutionnaire etrangers a Flaubert. Le realisme de Madame Bovary s'inspire au contraire d'un pessimisme radical a l'egard de l'humanite, dont l'ecrivain traque le derisoire, le grotesque et le neant. Partageant ledesenchantement d'une generation impregnee d'ideaux romantiques et brisee par l'Histoire, Flaubert redige d'abord un livre rageur et ironique sur la betise. Mais le mot ici designe bien davantage qu'un banal defaut d'intelligence individuel ou collectif. Sa portee est moins satirique qu'ontologique. C'est l'expression d'une vision du monde envisagee << du point de vue d'une blague superieure>> (Amossy 55), le mot caracterise l'existence humaine dans sa double dimension grotesque et derisoire. La peinture d'Yonville, du pharmacien Homais, superbe specimen de pseudo-savant de chef-lieu de canton, la description des comices agricoles, sont egalement bien connues pour la derision jetee par Flaubert sur la societe de son temps et la betise humaine. Dans le roman, Flaubert critiqueles exces et les ridicules de la bourgeoisie qui rend les gens malheureux et betes. Embleme d'une societe videe de tout ideal et rongee par l'ennui, la betise recouvre tout ce qui deshumanise l'homme en le poussant a reproduire mecaniquement les facons d'etre, de sentir et de penser d'une epoque, le depouillant de toute vie interieure et personnelle. La betise, c'est <<l'inhumain en l'homme,la mecanique plaque sur du vivant>> (Correspondance 154). Le roman repose sur la presentation au lecteur d'individus a l'intelligence extraordinairement moyenne, depourvus de tout interet ; il s'agit d'ecrire un <<roman sur rien>> resume Flaubert, en parlant de son roman.

Madame Bovary est un roman extremement riche et instructif. Il decrit parfaitement la maniere de vivreet de penser des gens de cette epoque. Dans ce roman, chaque personnage est introduit par un discours qui porte prealablement sur une foule de sujets inutiles et peu interessants servant uniquement a faire connaitre son degre d'intelligence. Flaubert est, de tous les ecrivains qui ont traite de la betise, l'un de ceux qui ont reflechi le plus profondement sur cette question. Cette lucidite de labetise provoque chez Flaubert une profonde tristesse; tristesse qui vient de la certitude que la betise ne nous est plus exterieure: << Peut-etre est-ce l'origine de la melancolie qui pese sur les plus belles figures de l'homme : le pressentiment d'une hideur propre au visage humain, d'une montee de la betise, d'une deformation dans le mal, d'une reflexion dans la folie >> (Breut 52). Ilsemble que pour Flaubert, tristesse et colere soient liees. Il se sent depossede de son etre par la betise et la colere nait de ce sentiment de depossession. La betise est <<ce quelque chose d'infini qui vous separe de votre propre personne et vous rive au non-etre,>> dit Flaubert. Ce quelque chose d'infini s'insinue en soi et c'est alors qu'on s'echappe de son etre, qu'on se perd....
tracking img