Apologie de socrate

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (618 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans L’Apologie de Socrate (Πλάτωνος Ἀπολογία Σωκράτους, sous-titrée Genre éthique) Platon rapporte les plaidoyers de Socrate lors de son procès qui déboucha sur sa condamnation à mort. Cette défensese déroule en trois parties, ayant toutes un lien direct avec la mort. Socrate se défend devant les juges, mais aussi devant toute la cité d’Athènes. Il répond aux trois chefs d'accusation déposéscontre lui : corruption de la jeunesse, impiété, et introduction de nouvelles divinités dans la cité.
Personnages : Socrate, Mélétos.
| |

[pic]Premier discours : la culpabilité de Socrate[modifier]
Dans la première partie Socrate se défend en rapportant les paroles de tous les plaideurs, notamment Mélétos, et mène un argumentaire visant à démontrer son innocence et l'absurdité del'accusation.
Il réfute l‘idée que l’éducation qu’il offre soit dans un but lucratif (contrairement aux sophistes) et ensuite explique qu’il ne peut pas ne pas croire aux dieux car selon lui ce sont ces dieux,notamment Apollon (par un oracle rendu à Chéréphon), qui l'ont incité à être philosophe.
À la fin de cette partie les juges votent et n’acceptent pas avec une petite majorité (60 voix sur 501 juges)les arguments de Socrate, il est donc reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés. Mélétos au nom de tous les accusateurs réclame la peine de mort, Socrate se doit de proposer une autre peineselon le système judiciaire athénien. Les juges voteront par la suite l’une des deux condamnations que subira Socrate.
Second discours : proposition d'une peine [modifier]
Socrate se voit dansl'obligation de trouver une peine, mais il refuse au début de proposer une peine car selon lui ce serait admettre sa culpabilité. Comme dans la première partie il proclame qu'il n’a fait que rendre service àla cité et en déduit que la cité lui doit reconnaissance pour ces services. À la fin de cette partie Socrate, qui estime qu’il peut continuer à être utile à Athènes, propose aux juges une peine...
tracking img