Apologistes du travail nietzsche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3575 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Structure Manon Lescaut exposé

Structure narrative de l’œuvre

La structure de Manon Lescaut correspond à l'organisation générale des Mémoires et Aventures d'un homme de qualité, dont ce récit est le septième tome. Le narrateur (le marquis de Renoncour) y est un homme d'un certain âge qui, évoquant l'histoire de sa vie, laisse parfois la parole aux personnages qu'il rencontre, ceux-cidevenant dès lors les narrateurs de leurs aventures.

Ainsi, le roman combine deux structures. Il fait tout d’abord apparaître un récit cadre à la première personne. Le narrateur est le marquis de Renoncour, personnage fictif, ainsi que le rappelle l’avis liminaire de l’auteur, Antoine-François Prévost, plus connu sous son nom ecclésiastique d’Abbé Prévost. Vient ensuite le récit enchâssé du chevalierDes Grieux, nous racontant son histoire passionnelle avec Manon, une jeune femme infidèle et tendre. On a donc affaire à deux textes à-priori autonomes.

Une transition relie ces deux textes, pourvus de différents narrateurs : «  Je dois avertir le lecteur que j’écrivis son histoire presque aussitôt après l’avoir entendue, et qu’on peut s’assurer, par conséquent, que rien n’est plus exact etplus fidèle que cette narration. Je dis fidèle jusque dans la relation des réflexions et des sentiments, que le jeune aventurier exprimait de la meilleure grâce du monde. Voici donc son récit, auquel je ne mêlerai, jusqu’à la fin, rien qui ne soit de lui ». A la fin de la première partie de cette œuvre, Renoncour reprend la parole «  Le chevalier Des Grieux ayant employé plus d’une heure à ce récit,je le priai de prendre un peu de relâche, et de nous tenir compagnie à souper… Il nous assura que nous trouverions quelque chose encore de plus intéressant dans la suite de son histoire ; et lorsque nous eûmes fini de souper, il continua dans ses termes ». Renoncour ne prendra plus la parole dans la suite de l’œuvre et c’est même le chevalier Des Grieux qui donne le dernier mot de l’œuvre.L’action se trouve datée par l’usage de la déportation en Louisiane, qui se pratiquera jusqu’en 1719 et cessera en 1720. Ainsi, d’après quelques indications du texte, Des Grieux aurait rencontré Manon à peu près en 1917 et l’action aurait duré 2 ans avant le départ en Amérique, puis encore 2 ans jusqu’au retour du chevalier en Europe.

|Temps et espace |Indices |RÉSUMÉ|
|1715 |«... je rencontrai le Chevalier Des |  L'homme de qualité rencontre un jeune homme qui accompagne, dans un convoi de |
|février |Grieux [...] six mois avant mon |filles prêtes à être déportées en Louisiane, une jeune femme dont la grâce |
|Pacy-sur-Eure |départ pourl'Espagne. » |impressionne le narrateur. Touché par la détresse du jeune homme, il lui ouvre sa |
| | |bourse. |
|1717 |« il se passa près de deux ans » |  L'homme de qualité rencontre le jeune homme pour la deuxième fois, en fort |
|[janvier] ||mauvais état. A l'auberge du Lion d'or, ce dernier se présente (il s'appelle Des |
|Calais | |Grieux) et entreprend  le récit de ses malheurs : |
|1712 |« les vacances arrivant » | - Quand le chevalier entreprend son récit et relate sa rencontre avec Manon, il ||Amiens |« je sais que tu partis d'Amiens le |est âgé de 17 ans «  J’avais 17 ans » (page 16) et évoque le caractère immédiat du|
|(28 juillet) |28 de l'autre mois » |départ pour Paris. Il vient d’achever ses études de philosophie et il rencontre |
|Saint-Denis | |alors une jeune femme inconnue qui lui inspire dès le...
tracking img