Apologue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3142 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture cursive

I-Présentation générale
Nom de l’auteur : Charles Perrault
Titre du livre : Contes
Date de parution : 1697
Objet d’étude : convaincre persuader, délibérer : l’argumentation indirecte

II-Présentation de l’auteur
Prénom et nom de l’auteur : Charles Perrault
Date de naissance + date de mort : 1628-1703 XVIIème siècle (mort de vieillesse)
Lieu de naissance/pays : Paris en France

Métiers effectués : carrière dans l’administration royale, contrôleur général des bâtiments et jardins, arts et manufacture

Eléments déterminant de sa vie : en 1683, Louvois lui retire ses pensions et l’exclut de l’Académie. Racine et Boileau lui sont hostiles ce qui entraîne sa chute, il est mis a part et commence donc à écrire, des genres variés. En 1687 ; il déclencheune polémique avec Boileau et s’attache à montrer la supériorité des écrivains Modernes par rapport aux Anciens. Les Académiciens le soutiennent, il rassemble ses arguments dans une œuvre. A partir de là, il commence à être connu.

Eventuels pris littéraire ou distinction ; était-il populaire de son époque : secrétaire de la petite académie, élue à l’académie française. Il était populaire de sonvivant.

Titre des œuvres les plus connues + date de parution + genre de chaque œuvre :
Les Contes de la mère l’Oye, qui sont des contes merveilleux (1697)
Dialogue de l’Amour et de l’Amitié , du genre galant. (1660)
Parallèle des Anciens et de Modernes. Livre didactique (1688-1697)
Saint Paulin, évêque de Nole, une épopée chrétienne. (1686)

Particularité littéraires de cette auteur :Perrault est né dans une famille bourgeoise de jansénistes, il obtient une licence de droit et devient avocat. Il prend place avec les Modernes dans la querelle qui les opposent aux Anciens. Il fait une traduction burlesque de l’Enéide en 1648 et écrit deux poèmes galants (Dialogue de l’amour et de l’amitié et Le miroir) en 1651. Il a été autodidacte pendant quatre ans après avoir quitté le collègesuite à une querelle avec ses maîtres de philosophies.

III-Analyse globale de l’œuvre

1)Montrer que notre livre appartient au genre de l’apologue
Notre livre Contes est un recueil de contes merveilleux écrit en 1697 par Charles Perrault. Nous allons montrer que notre texte est composé d’apologues c'est-à-dire de récits, courts et plaisants exposés sous une forme allégorique dont on tire unenseignement moral. On peur d’abord remarquer que tous les textes de notre recueil sont des récits. Ils respectent le schéma narratif, empruntent les temps du récit (l’imparfait et le passé simple de l’indicatif), et bien qu’imprécis on distingue tout de même un carde spatio-temporel ( ex : «  il était une fois » ; « dans un bois » ). De plus les contes sont exposés sous une forme allégorique parexemple dans « le petit chaperon rouge » le loup représente l’homme mal intentionné. Cette forme allégorique contribue à rendre le récit attirant pour le lecteur. En effet ces récits sont de plus des récits plaisants. Le registre merveilleux présents dans tout le recueil contribue à rendre ces textes magiques, passionnant aux yeux du lecteur. La présence de fée, d’ogre et le cadre médiéval stimulel’imagination du lecteur. Mais ces contes instruisent autant qu’ils plaisent. C’est pourquoi à la fin de chacun d’eux on retrouve une morale qui récapitule clairement ce que le conte en divertissant le lecteur a voulu montrer. Par exemple la morale de « la belle au bois dormant » récapitule bien le fait qu’il vaut mieux attendre le bon mari que d’en épouser un qui ne nous rendra pas heureux,dans le récit la princesse a attendu cent ans.
Ce recueil de contes merveilleux respect bien tout les critères de l’apologue et montre ainsi qu’il appartient à ce genre.

2)Montrer que ce texte appartient au mouvement littéraire du classicisme
Ce texte est écrit durant le XVI ème siècle. De plus Perrault de même que les auteurs classique a pour but de plaire et d’instruire : «  placere,...
tracking img