Apports negatifs du travail et de la technique dans l' epanouissement de l' homme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3888 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

INTRODUCTION

I. APPORTS NEGATIF DU TRAVAL DANS L’EPANOISSEMENT DE L’HOMME

1. Au plan psychologique

2. Au plan physique

3. Au plan social et moral

4. Situations particulières et individuelles

II. APPORTS NEGATIFS DE LA TECNIQUE DANS L’ EPANOUISSEMENT DE L’ HOMME

1. Le nihilisme de la technique

2. La technique : potentiel danger pourl’avenir de l’homme

CONCLUSION

INTRODUCTION

La technique et le travail on toujours fait partir du quotidien des hommes et La technique a depuis des millénaires été décisive dans le travail, et c’est bien par elles que l’homme conquiert son humanité.
Le travail ’est l’activitéhumaine consistant à détourner les processus naturels (il peut s’agir aussi de son propre corps et/ou de son esprit : se « cultiver »), à transformer ces processus naturels pour les mettre au service de l’homme. Il se caractérise par son caractère de contrainte (on travail par devoir, par nécessite sociale) et surtout par sa forme d’action réglée (horaire fixe, contrôle du travail ou du résultat).Quant à la technique, elle est l’ensemble des procédés systématiques (construction d’outils, mémorisation, transmission de savoirs, etc.) utilisés par l’homme pour parvenir à détourner les processus naturels, à les transformer pour les mettre au service de l’homme.
Des lors, l’on amener à se demander quels sont les apports négatifs du travail et de la technique dans l’épanouissement de l’homme ?En vue de répondre à cette interrogation nous analyseront d’ une part les apports négatifs du travail et d’ autre part les apports négatifs de la technique dans l’épanouissement de l’homme.

I. APPORTS NEGATIF DU TRAVAL DANS L’EPANOISSEMENT DE L’HOMME

1. Au plan psychologique
Dans l’optique de subvenir a ses besoins a tous les niveaux, l’homme se donne corps et âme dans le travailqui lui permet d’acquérir les moyens financiers nécessaires pour combler tous ses besoins. Un tel dévouement souvent mal contenu et mal exprime causes de nombreux problèmes moraux et psychologiques.
Les effets néfastes de la psychopathologie du travail provoquent de nombreux effets tels le burn out (situation de fatigue extrême, particulièrement dans les secteurs sociaux, dans les hôpitaux parexemple). Cela est le plus souvent à l’ origine du stress psychologique.
Le stress psychologique concerne l'état de tension, de préoccupation ou d’activation excessive subie. Parfois extrême, parfois tonique, il s'agit d'une notion qui est considérée comme un facteur de vulnérabilité dans le développement de pathologies diverses, physiques et mentales.
Psychologiquement le stress peut prendreplusieurs aspects :
- Des obsessions diverses pouvant découler sur des troubles anxieux sévères liées à l'objet du stress, des imageries mentales récurrentes, cauchemars, peurs incontrôlées.
- Cyclothymie, instabilité émotionnelle, réactions disproportionnés, évitements et vérifications.
- Perte de mémoire, fatigue nerveuse, perte de tonus, démotivation.
La frustration, vient s'y ajouter,ce sentiment d'insatisfaction provoqué par le constat du stress où l'on se sent vulnérable et en souffrance et l'incapacité de s'en sortir.
Si le stress psychologique se prolonge sur un long terme il apparaît des maladies organiques. Ces maladies sont interprétées comme le moyen au corps d'indiquer un mal aise psychique.
Aussi le travail cause souvent des complications psychosomatiques  car nila fuite, ni l'attaque ne sont possibles et ainsi le problème ne trouvant pas de solution s'engage vers la dépression ou la somatisation. Le stress chronique peut engendrer une déficience du système immunitaire, et à terme une cellule anormale peut se développer en cancer.
Le stress possède des influences sur les fonctions digestives et à terme provoque des lésions et des ulcères gastriques....
tracking img