Apprendre a faire un commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1756 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lundi 08 Novembre 2010

La Fontaine (1621-1695) : tenant des anciens, classicisme, fables.
Il est opposé à Louis XIV, il s'est inspiré d'Esope. Son but va être de plaire et d'instruire. C'est un moraliste = il observe la société et montre comment elle se comporte, comment elle fonctionne. Il faut faire avec, pense La Fontaine.
Il est le fils d'un maître des Eaux et des Forêts, ce qui peutexpliquer son goût pour la nature, cadre de ses fables publiées de 1670 à 1693. Ami du surintendant Fouquet, qui joue sur lui un rôle de mécène, La Fontaine lui reste fidèle lorsqu'il est arrêté, ce qui entraîne sa propre disgrâce en 1664 et son exil dans le Limousin. Partisan de l'imitation de l'antiquité, il prend par à la querelle des Anciens et des Modernes du côté des premiers.

Esope(VIIe-VIe siècles av J.-C.)
Ancien esclave phrygien affranchi, Esope est supposé avoir écrit un grand nombre de fables, petits récits mettant en scène des animaux et comportant un moralité. Il fut l'inspirateur de La Fontaine.

Fouquet

Apprendre à faire un commentaire de texte.

1° étape.
Les 1ère impressions.

- L'objet d'étude :
_ l'argumentation
_ apologue = récit + morale >(exemples/arguments) argumentative ;
> Texte narratif (imparfait, passé simple)
_ fable = vers, rythme, sonorités.

[ "Comment l'auteur me dit ce qu'il a à me dire ?" ]

_ contexte > La Fontaine = classicisme
> plaire et instruire
_ thème ? De quoi ça parle ?
- Loup / - Agneau
> fort / > faible
> méchant / > gentil, innocent, enfance..
> carnivore / > herbivore
> noir / >blanc
Le choix des animaux est lié à la morale.

_ plaire des animaux > accessible (D.Direct)
le cadre (idyllique) , l'humour (mais pas ici)
poésie (les rimes)
l'emploi du registre merveilleux : les animaux parlent et tout le monde trouve ça normal.
_ instruire : morale , censure.

2° étape.
Analyse linéaire.

Vers 1. Morale > présent de vérité générale renforcé par"toujours"
mise en évidence car détachée du texte et au début
(on peut également retrouvé du futur dans la morale car exprime certitude de la réaction).
Elle est explicite.
Un alexandrin 6/6 = régularité.
Raison (= loi) > justice au XVII°
La loi est toujours du côté du plus fort.

Vers 2. Le narrateur s'inclut ("nous")
"montrer" > démonstration > arguments.

Vers 3. Agneau avec majuscule,personnification et présentation du 1er personnage.
> innocence
> jeunesse
> ce n'est pas un prédateur (> herbivore/faible)
Début de la narration > imparfait
Situation initiale.
Désaltérait > paisible, plaisir. Ce n'est pas un besoin.

Vers 4. Lieu/cadre > paradisiaque
enjambement > fluidité

Vers 5. Loup, 2ème personnage > effet de surprise = survient.
Mis en évidence et à qui l'ondonne de l'importance dans un alexandrin > élément perturbateur.
à jeun > il a faim > menace x 2.
Il vient exprès pour manger > cherchait aventure.

Vers 6. redondance > faim
instinct > il est guider par son instinc = attirait.
= passion

Vers 7. Début du dialogue > D.D. > question agrssive > "mon" (qui renvoie aux seigneurs) + allitération en [r].
"hardi" = ton méprisant et agressif.langage soutenu > noblesse + tutoiement "te"

Vers 8. rage = passion
Intervention du narrateur qui qualifie loup et prend parti
augmentation de l'angoisse chez le lecteur.

Vers 9. justice > châtié
hardi > devient témérité
allitération en "t"

Vers 10. soumission. Réponse de l'Agneau.
Flatte le loup.
"Sire" "Majesté" début et fin de vers.
Agneau pris au piège entre les deux

Vers11. 3ème personne > prière > subjonctif à valeur d'impératif.
> ne pas céder aux passions.

Vers 12. "mais plutôt" > argument contraire.
Appel à la raison > considère

Vers 13. Reprise du début.

Vers 14. Dans le courant > vers à quatre pieds.
Calme de l'Agneau
Enjambement + assonance en "an" [ã] qui rend de la douceur du ton de l'Agneau.

Vers 15. Arguments logiques > "20 pas",...
tracking img