Aps confiserie haute provence

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (342 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport à l’attention de M. Panisse.

éléments | ventes | cout de revient | résultat | %du résultat sur les ventes |
vin d'oranges | 102 903,00 | 67 386,36 | 35573,64 | 34,57 |
confitures de figues | 44 415,00 | 53 609,04 | - 9 164,04 |-20,63 |
pâtes de fruits | 361 260,00 | 311 073,38 | 50 186,62 | 13,89 |
totaux | 508 635,00 | 432804,00 | 75 831,00 | 14,91 |

On constate que le vin d’orange ainsi que les pâtes de fruits dégage un bénéfice. En revanche la confiture defigue fait ressortir une perte. Il faut donc prendre une décision concernant ce produit comme par exemple supprimer celui-ci. Mais cela n’est pas forcément une bonne solution car une partie des coûtsse reporteraient sur les deux autres productions. On peut aussi décider d’augmenter le prix de vente de ce produit.
Concernant les travaux réalisés, ils sont légèrement faussés par l’absence decomptabilité de gestion avant cette période : en particulier, les évaluations des stocks initiaux ne sont certainement pas très fiables ; en l’absence de calculs précis, ils n’incluaient certainement pasles charges d’approvisionnement, ce qui explique d’ailleurs les importantes différences que l’on a pu constater sur certains stocks.

Au niveau de la méthodologie adoptée, la répartition des chargesindirectes peut quelquefois prêter à discussion, de même que le choix des unités d’œuvre. Par exemple, les achats de sucre, de figues ou de vanille supportent certainement des coûts de transport bienplus élevés que les fruits recueillis sur place ; de même, la fabrication du vin d’orange ne requiert que peu de d’énergie par rapport aux deux autres productions, mais la répartition des charges...
tracking img