Aqualux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 80 (19966 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Les banques sont sur un secteur très concurrentiel et les nouvelles cibles sont très sollicitées. En effet, il est impossible, de nos jours, pour les établissements bancaires de se tenir à l’écart des jeunes. Ce marché, même s’il n’est pas rentable dans l’immédiat, peut l’être dans le futur. Les jeunes sont un bon potentiel et les banques l’ont bien compris.
Depuis quelquesannées, le marché des jeunes représente pour les banques un enjeu considérable. En effet, elles se livrent une concurrence féroce pour renforcer des parts de marché sur les jeunes. En effet, ces derniers représentent l’avenir des banques. Ils sont les clients de demain.
Par conséquent, les établissements financiers cherchent par tous les moyens à fidéliser les jeunes : facilités de caisse, prêtsétudiants, cartes bancaires à des prix très avantageux…
Nous pouvons donc nous poser les questions suivantes : face à la multiplication des offres et services bancaires et à l’amplification de la concurrence, comment les établissements financiers font-ils pour fidéliser la clientèle jeune?
Quels sont les leviers d'actions de la fidélisation de la cible jeune(18-25ans) sur le marché des banquescommerciales?

REVUE LITTERRAIRE

Partie I : Le Marché des Jeunes Définition du marché des jeunes 

La notion de jeune est complexe (cf. annexe 1). En effet, « jeune » qualifie une « personne qui n’est pas avancée en age ». Cette définition très académique permet très bien de saisir le sens du terme « jeune » mais a un inconvénient majeur : elle définit plusieurs catégories peuhomogènes de personnes, ce qui est difficilement exploitable pour un homme de marketing. Toute la problématique entourant la définition du concept de jeune consiste à en donner une définition claire et adéquate qui soit aussi utilisable par l’homme de marketing. Les entreprises pallient ce problème en définissant le marché des jeunes en fonction de deux critères : leur appartenance à telle ou telletranche d’age et leur propension à agir et/ou à penser identiques. Chacune de ces définitions étant incomplète, elle ne comporte pas que des avantages.

Définition par tranche d’âgeQuelles que soient les définitions du concept de jeune, elles comportent toujours un certain rapport à l’âge. Ainsi plusieurs entreprises françaises répartissent les jeunes d’abord par tranches d’âge. La tranche des 12-25ans est ainsi souvent utilisée comme segment principal de leur offre ciblant jeune. La SNCF propose notamment sa carte 12-25 offrant 50% à ses utilisateurs en période bleue. De même lorsque la Caisse d’Epargne communique en se prévalant du rôle de « première banque des jeunes », c’est par le nombre de ses clients de la tranche d’age des 15-25 ans qu’elle s’attribue ce rôle de leader.

Tableau derépartition des jeunes par tranches d’âge
Population | Année de naissance | Age révolu | Ensemble | Hommes | Femmes |
Enfants | 1989-2000 | 0-11 ans | 8 784 028 | 4 497 711 | 4 286 317 |
Jeunes | 1975-1988 | 12-25 ans | 10 712 836 | 5 444 962 | 5 267 874 |
Moyens & séniors | 1974 et avant | 26 ans et plus| 39 543 149 | 19 035 263 | 20 807 886 |
total en 2000 | tout age confondu | 59 040 013 | 28 977 936 | 30 362 077 |

Avantages
Définir un marché en fonction d’une certaine tranche d’âge permet tout d’abord de quantifier ce marché. Les sources pour quantifier le segment des 12-25 ans ne manquent pas en France. L’INED, Institut National des EtudesDémographiques dispose de données sûres. [1]

Inconvénients
Les tranches d’âge quelles qu’elles soient demeurent très hétérogènes en terme de situation, d’attitudes et de comportements des consommateurs qui la composent. Par exemple, la tranche des 12-25 ans se compose de jeunes de niveaux de scolarité distincts (collégiens, lycéens et étudiants) dont les aspirations, les modes de vie fortement liés...
tracking img