Arabe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1803 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Calligraphie Arabe... Art universel

[pic]
Toughra - Turquie - 19ème siècle

La calligraphie est l'art de la belle écriture qui s'apparente au dessin ou à la peinture. Elle embellit le texte et lui ajoute une certaine valeur interprétative. Le Coran a joué un rôle primordial dans le développement et l'évolution de l'écriture Arabe, et par là même, de la Calligraphie Arabe. Si celle-cidans un premier temps est utilisée pour le Coran, très vite, elle s'étend à l'administration, à l'architecture et la céramique. La calligraphie n'est plus réservée aux livres, elle s'étend aux monuments et orne les objets. Cet art prit de plus en plus d'ampleur dans le monde arabo-musulman. Il se révéla prestigieux et devint emblématique de cette civilisation, à côté de l'art de l'enluminure. L'un etl'autre se déploient aussi bien dans les manuscrits que dans l'architecture où leurs qualités musicales, rythmiques et mélodiques aussi bien qu'architecturales provoquent l'admiration et l'émerveillement.

Les évolutions

L'écriture arabe comme la calligraphie ont connu de nombreuses évolutions. Ibn Moqlah peut être considéré comme le maître de la calligraphie car il a introduit l'étape laplus importante dans le développement de la calligraphie : la proportion. Il a, de plus, instauré un code de la calligraphie arabe et a défini six écritures de base : six styles. Il a fait de la calligraphie une discipline rigoureuse que ses élèves ont faite évolués. Deux grandes écoles (au 11è et 13è siècles) ont perfectionné les procédés de la calligraphie. De nos jours, des calligraphescontemporains continuent de faire évoluer cet art.

L’Islam et l’art
La théorie qui dit que: l'Islam interdisant toute représentation de Dieu, des Prophètes et des êtres vivants, c'est le développement de la calligraphie qui a permis de contourner ce précepte par une stylisation des écritures, reste à discuter. En effet, il est facile pour réfuter ces allégations de rappeler qu'un interdit n'a jamais puétouffer un moyen d'expression. Cet art, qu'est la Calligraphie, a puisé sa grandeur chez un peuple qui glorifie le verbe. On pourrait expliquer en partie par l'histoire et par l'environnement cette évolution. Le peuple arabe est un peuple de l'oralité, arpenteurs de nature aride, voyageurs, ils ont toujours vécu avec la poésie, leur art de prédilection. Le mot concrétisait l'image dans une sortede matérialité éphémère alliant musicalité déclamatoire et sens. Plus tard, lorsque l'écriture prit sa place dans cette civilisation, le mot calligraphié en fut tout naturellement le prolongement comme inscription de cet art.
 
L'école de Bagdad
De nombreuses écoles de calligraphie virent le jour, chacune puisant dans la richesse des arts locaux. C'est ainsi que furent fondées les écolespersane, turque, andalou-maghrébine… caractérisées chacune par leur propre style. Certaines de ces écoles subirent l'influence des styles apparus à l'âge d'or de la civilisation musulmane du VIIIe au XIIIème siècle, où une des grandes écoles, celle de Bagdad, fut marquée par trois grands maîtres. Chacun d'eux travailla la lettre comme une matière première qui portera l'empreinte de son savoir dans ledomaine pictural, architectural ou philosophique.
 
Le premier, Ibn Muqla (886-940), fait de cet art une science exacte, en exploitant la notion de proportions parfaites pour fonder les règles de la calligraphie. Ce principe fut d'ailleurs appliqué à tous les arts, il avait pour base l'union du beau et de l'utile. Profitant de ses fonctions de vizir, Ibn Muqla introduisit la calligraphie sousforme d'écriture ministérielle dans les administrations. Plus d'un siècle plus tard, une nouvelle dimension fut donnée à la lettre par un autre maître de l'école de Bagdad, Ibn Bawab (12è siècle). Il vit dans la lettre l'image d'un être humain divisé en tête, corps et jambe… Puis un troisième grand maître, Mustaâsimi (13è siècle) issu de la même école, dota la lettre de sa dimension spirituelle, de...
tracking img