Arboriculture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2975 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Royaume du Maroc

Ministère de l’Agriculture, du Développement Rural et des Eaux et Forêts
BULLETIN MENSUEL D’INFORMATION ET DE LIAISON DU PNTTA

TRANSFERT DE TECHNOLOGIE
EN AGRICULTURE
MADREF/DERD
● Décembre 2001 ●
PNTTA

Identification et moyens de lutte contre les
Ravageurs et maladies
de l’amandier
dansla région de Tafraout
Introduction donneront naissance à la génération hiver-
SOMMAIRE
n˚87
Amandier
● Les principaux ravageurs......................................p.1
● Les principales maladies.........................................p.3
● Calendrier de traitement............................................p.4
L'Amandier occupe une place très importantedans l'économie de la région de Tafraout au
nante dont les larves du dernier stade entrent importants si bien qu'à partir de juin et
durant tout l'été on peut rencontrer tous les
en totalité en diapause dans des logettes
sud marocain, tant par la superficie occupée
profondes à partir du début octobre.
stades de l'insecte. En hiver les adultes se
refugent sousl'écorce et dans les excavations
(72% de la sole arboricole) que par la valeur La majeure partie du cycle se déroule donc du tronc et du collet, ils restent inactifs sans
du produit. La région constitue un secteur dit sous les écorces où l'insecte étant protégé, il alimentation jusqu'au printemps.
de "Cueillette" dont la majorité des arbres, est donc impossible de l'atteindre par desissus de semis non greffés, sont plantés en DRS
traitements chimiques. Il est toutefois possi-
Quoi qu'il en soit, l'espèce se multiplie très
(Défense et restauration des sols). Depuis ble de protéger les arbres des attaques de
rapidement en été, et pullule à tel point que
1979, plusieurs d'entre eux ont fait l'objet de scolyte par traitements "préventifs" visant à les amandiers attaquésperdent leurs feuilles.
sélections de clones à caractères intéressants détruire les insectes adultes dès leur arrivée
Ces dégâts sont engendrés directement par
tels que la précocité ou la tardiveté de la florai- sur l'arbre et avant le début du forage des les piqûres nutriciales sur les feuilles, et
son, la productivité, la régularité de la fructifi- galeries. Un essai effectué à Tafraout avec lacation, et la résistance à certaines maladies ou Deltaméthrine à la dose de 1,75 g de matière
ravageurs. Bien que la production soit généra- active par hectolitre d'eau a donné de très
d'autre part indirectement par les déjections
qui dans le cas de multiplications massives
forment une couche de taches noires sur le
lement irrégulière et insuffisante, le sud bons résultats protégeant lesarbres des limbe foliaire, et entravent la fonction chloro-
marocain est considéré comme un réservoir de attaques pour au moins 40 jours.
gènes assez riche pour l'amandier au Maroc.
Les observations effectuées dans la région de
Tafraout ont mis en évidence d'autres problè-
phyllienne. Dans ce cas, les feuilles jaunissent
à leurface supérieure, elles chutent, la ligni-
fication des rameaux peut être compromise et
par conséquent la récolte suivante peut être
Les principaux ravageurs
Les scolytides (Scolytus amygdali)
mes phytosanitaires importants que nous
développons dans ce bulletin.
amoindrie. Jusqu'à présent, le ravageur n'a
fait l'objet d'aucun essai de lutte dans le sud
Le scolyte de l'amandier s'estmanifesté depuis Le faux tigre de l'amandier (Monosteira
toujours comme un facteur alarmant de morta- Unicostata)
lité d'arbres, ce qui a motivé une étude
C'est une espèce très nuisible aux rosacées.
détaillée de sa bioécologie, en vue notamment Ses pullulations sont constatées surtout dans
de définir les possibilités de lutte. L'espèce se les zones les plus...
tracking img