Architecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2602 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les territoires perses
Ces terres, qui étaient le lieu de naissance des empereurs achéménides, sont aussi le berceau des plus anciennes civilisations de l’Iran.
Des vestiges de plus de 4000 ans av. J.-C. en témoignent. Cette région, à l’exception de sa partie nord, était auparavant peuplée par les Elamites et des inscriptions en perse montrent l’existence d’une grande civilisation dans lesrégions montagneuses. Pasargades, Persépolis, les nombreux tombeaux, les vestiges de Takht-e Rostam et d’Estakhgh, témoignent de l’intense activité architecturale de cette époque.
Pasargades
Sur la route actuelle d’Ispahan à Shiraz, 10 km après Ghâder-Abâd, se trouve la vallée de Morghab. A l’époque des Achéménides, cette région s’appelait Pasargades et était la capitale politique de Cyrus. Selon lesdocuments historiques, ce site avait été construit sur le lieu de la défaite du dernier roi des Mèdes. Certains historiens pensent que ce nom vient de l’expression "Parse-gad" qui signifie "le campement des Perses", et qui devait être à l’époque entouré de murailles et abriter des vergers, des palais et des temples. Cyrus y fut enterré après sa mort sous un édifice dont les vestiges sont encorevisibles de nos jours.
Il y avait également une voûte très élevée, entourée de vergers, un ensemble de palais dont celui de Cyrus, des bâtiments réservés aux cérémonies impériales, "la prison de Salomon", le site sacré avec deux temples du feu et le tombeau de Cyrus, au toit en pente, construit en pierres blanches en hauteur, et que l’on appelle dans la région, "le tombeau de la mère de Salomon".Il s’agit d’une pièce de trois mètres sur deux, construite sur six étages, à une hauteur de 11 mètres. On y trouve deux tombeaux, celui de Cyrus II et celui de son épouse, Kasandan, mère de Cambyse. Les pierres tombales s’élèvent à 87 cm du sol et sont proches l’une de l’autre. Elles ont été visiblement ouvertes et vidées de leurs trésors ainsi que des ossements dans les années qui suivirent.Certains historiens estiment que les six étages taillés dans la montagne seraient une réminiscence du culte des étoiles.
Parmi les autres bâtiments, des vestiges de briques et de murs de pierres blanches appartenant au Takht-e Soleimân se trouvent dans la montagne, au nord de cette vallée alluvionnaire.
Les inscriptions sur les poteries de cette époque semblent indiquer que cet endroit étaitfréquenté avant les Achéménides. A 1,5 km du palais de Cyrus se trouvent deux pierres élevées qui sont les vestiges de sépultures ou
d’autels de Pasargades. A l’époque des Achéménides, les cérémonies religieuses se déroulaient en plein air et devant les autels du feu sacré.
Ce site a été, en 1930, placé à la dix-neuvième place du patrimoine iranien.
L’art de Pasargades est une combinaison depiliers et de fresques animalières représentant des taureaux dans le style assyrien, des statues hittites, babyloniennes et élamites… qui elles-mêmes témoignent de la finesse artistique de la civilisation achéménide à cette époque.
Les artistes de Pasargades ont réussi à réaliser une fusion harmonieuse entre différents styles artistiques et ont créé ainsi une nouvelle architecture connue sous le nomd’architecture achéménide. Pasargades conserva bien après Takht-e Djâmshid, (Persépolis) son rôle dans les cérémonies officielles de l’empire.
Takht-e Djâmshid
Avant la fin de la construction du palais de Suse, Cyrus Ier décida de faire construire un autre site impérial en Perse. Pasargades ne servit plus qu’aux cérémonies de couronnement des empereurs achéménides.
Darius commença la constructionenviron 515 ans av. J.-C. Takht-e Djâmshid devait servir aux festivités et servir de centre administratif. La construction exigea une coopération de toutes les régions de l’empire et montre le degré de soumission des lointaines parties de l’empire au roi des Perses.

Takht-e Djâmshid
Les travaux furent achevés à l’époque d’Ardashir Ier et du roi Xerxès. Le site a une superficie de 135 000...
tracking img