Ares

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1963 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Caroyer Gaspard 2ca
S’heeren Pierrick
Schwartz Mathieu

Présentation d’un dieu :

[pic]

[pic]

Cours de latin 2009-2010

Plan de travail .

1. Introduction.
2. Présentation du dieu et sa vie.
3. Présentation de ses attributs.
4. Emission Mythes et légendes : 2 histoires mettant en scène Arès.
5. Trois illustrations commentées du dieu.
6.Conclusion : ce que ce travail nous a apporté.
7. Bibliographie.

[pic]

1. Introduction :

Beaucoup de livres, de films et de jeux vidéo ont été influencés par la mythologie grecque. Chaque personnage peut être identifié à un personnage de cette mythologie.
La mythologie grecque est dominée par « L’iliade et l’odyssée » écrit il y 25 siècles par le poète Homère. Il étaitaveugle maître d’école et fit le tour de la Méditerranée de l’Asie Mineure et de l’Espagne. Au cours de ses voyages il apprit les légendes d’Ulysse (héros grec).
L’iliade et l’odyssée sont deux grands récits d’aventure. L’iliade raconte la dernière année de la guerre de Troie (ville située en Turquie), conflit légendaire mêlant hommes et dieux qui a duré 10 ans (il y a plus de 3200 ans).
Nousvous présentons le portrait du dieu de la guerre : Arès.
Le choix du dieu de la guerre nous semble évident puisque nous aimons l’action, la stratégie et que la guerre combine ces deux éléments.
La présentation orale se fera sous la forme d’une émission documentaire « Mythes et légendes ».

[pic]

2. Présentation du dieu et de sa vie.

Arès, dieu de la guerre de la brutalitédu carnage et de la destruction dans la mythologie grecque, appelé Mars chez les romains, est un des douze grands dieux de l’Olympe.
Il est l’un des trois enfants de Zeus et d’Héra.
Il a une taille surhumaine et pousse des cris terribles. Il avait hérité de sa mère un caractère explosif et ombrageux qui repoussait aussi bien les mortels que les dieux.
Il n’est pas considéré comme undieu important. Sa place est limitée dans la mythologie grecque. Il apparaît principalement dans des récits de guerre ou de combats.
Quand il combat c’est le plus souvent à pied en utilisant sa cuirasse comme un lance-flammes mais on le voit aussi sur un char dont les chevaux d’or l’emportent avec une rapidité impétueuse. Il était comparé à la tempête quand il s’élançait sur les champs debataille et le bruit de ses armes ébranlait terre et ciel. Même tombé à terre, il pouvait provoquer la frayeur puisque son corps occupait une superficie de 0,7 ha. Sa force aveugle n’en fait pas un combattant invincible. Il perd beaucoup de combats contre des dieux, des déesses mais également face à des mortels (Diomède). Il est souvent accompagné de démons qui lui servent d’écuyer en particulier deux deses enfants Deimos (la terreur) et Phobos (la panique), jumeaux qu’il a eu d’Aphrodite. Il est également accompagné d’Eris (la discorde). Il est souvent appelé « le furieux ».
Les grecs n’aimaient pas beaucoup Arès contrairement aux romains qui honoraient Mars, son équivalent latin. Mais Ses mésaventures semblent divertir les grecs dès l’époque homérique.
Arès est également haï des dieuxen particuliers de ses propres parents Zeus et Héra qui sanctionnaient ses actes de cruauté. Seule Aphrodite (déesse de l’amour) lui témoigne de l’affection. Elle n’est pas uniquement sa sœur mais sera également sa maîtresse.
Son nom désigne toute forme de mort violente et plus particulièrement la peste.
Les grecs interprètent son nom comme un dérivé du mot tueur.
La guerre est mêmesurnommée « la danse d’Arès ».

Ses épithètes laissent peu de doute sur sa personnalité :
Insatiable de guerre
Assailleur de remparts
Destructeur de cités
Meurtrier
Buveur de sang
Porteur de dépouilles
Fléau des hommes
Arès partage son domaine d’intervention c’est-à-dire la guerre avec Athéna sa demi sœur...
tracking img