Argent bonheur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2698 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation N°1 Citation
d'Alain
Proposition de corrigé.
Rappel du sujet :
"Si donc quelqu’un se sent gouverné par l’argent, qu’il ne cherche pas loin de luimême
; il
remarquera que c’est lui qui, de ses propres mains, tient le bout de la chaîne ; c’est qu’il aime
l’argent."
ALAIN, Propos d’économique, LXXXVIII "Ma grande objection à l’argent", 1er mars 1934, Paris,
Gallimard, 1934.L'auteur :
Philosophe français (1868 1951),
Alain a enseigné la philosophie en province puis à Paris au lycée
Henri IV où il a eu pour élèves de khâgne Raymond Aron, Simone Weil et Georges Canguilhem. Il
est surtout connu pour ses engagements pacifistes et antifascistes.
A partir de 1903, Alain a publié dans le journal La Dépêche de Rouen et de Normandie des
chroniques hebdomadaires puisquotidiennes appelées "Propos" qui paraitront en volume entre 1906
et 1914.
La citation qui nous était soumise est extraite de l'un de ces propos intitulé "Ma grande objection à
l'argent" dont le texte intégral vous est fourni en annexe. Le ton est donné par le titre : ce propos
d’Alain est une critique politique de l’argent. On pourrait dire qu’il s’oppose au fameux slogan
qu’on attribue à Guizot(17871874)
: « Enrichissezvous
». Alain s'y livre à un véritable brulot,
affirmant "l'argent est bête" et faisant l'éloge de la pauvreté, seule condition de l'intelligence selon
lui.
Analyse des termes du sujet :
Relevons pour commencer la métaphore qui est au coeur de la citation, celle de la chaîne. Nous
retrouvons l'image déjà analysée à propos de l'extrait de l'Utopie de Thomas Moreétudié dans le
cours d'introduction :
..."ils [les utopiens] laissaient passer sans la moindre révérence les ambassadeurs euxmêmes
qu'ils
croyaient des esclaves à cause de leurs chaînes d'or.", "D'autres critiquaient ces chaînes d'or, disant
qu'elles ne pouvaient servir à rien, si fragiles qu'un esclave les romprait aisément, si lâches qu'il s'en
débarrasserait dès qu'il en aurait envie, pours'enfuir ensuite, libre comme l'air".
Il s'agit là d'un topos moraliste : l'argent asservit ceux qui l'aiment ou l'estiment trop.
Le terme essentiel me semble être le verbe "gouverner". Notons qu'il est à la voix passive : ce ne
sont pas les hommes qui gouvernent, ils sont gouvernés, donc instrumentalisés, réifiés d'un point de
vue grammatical puisqu'ils ne sont plus sujets de l'action maisqu'ils la subissent.
Définition de gouverner : (source : Trésor de la Langue Française)
• Diriger un bateau à l'aide d'un gouvernail.
• Avoir la conduite, l'administration de quelque chose.
• Diriger quelqu'un ; conduire des hommes ; les mener en usant de son influence ou les régir
avec autorité.
ex : Dieu gouverne l'univers, l'âme gouverne le corps...
• Avoir de l'influence, du pouvoir surquelqu'un ou sur ses passions.
ex : gouverner ses désirs, ses passions, ses sentiments = en être maître
Ce verbe rejoint donc l'idée déjà contenue dans la métaphore de l'asservissement.
Reste à définir le sens de l'expression qui semble aller de soi : "il aime l'argent". Il est important de
distinguer différentes formes d'amour. On peut aimer l'argent de manière pathologique, comme
l'avare quilui voue un sentiment de nature quasi érotique et en tout cas passionnel, on peut l'aimer
du sentiment que l'on réserve à (aux) Dieux(x), comme on est attaché à une "fin absolue" ou un
"moyen absolu" dans le sens que Simmel donne à ces expressions; on peut enfin l'aimer au sens le
plus restreint qui est de préférer en avoir que le contraire, au sens des "indifférents" stoïciens.
L'aliénationque nous évoquions plus haut dépend telle
du degré de cet amour ou toute forme de
considération pour l'argent aboutitelle
au même esclavage ? Estce
une question de degré est la
chaînes estelle
alors plus ou moins longue, plus ou moins solide ?
Vers la reformulation du sujet :
La citation d'Alain proposée à notre étude comporte deux étapes. La première qui, comme nous
l'avons dit, relève...
tracking img