Argent prepa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11453 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
© Site Pourquoi pas toi (phil.dixkey.com)- Impression autorisée. Copie interdite.

Philosophie de l’argent, Georg Simmel.
Edition PUF Quadrige. Troisième chapitre : l’argent dans les séries téléologiques Section I et II. Etude des pages 235 à 310 A) Section I.
1-doit-on partir des causes (relation causale) ou de leurs effets (relation téléologique) pour concevoir la réalité ?
-exemple derelation causale : la pulsion Phénomène physiologique où des énergies exigent leur résorption. Lorsque l’énergie sert à accomplir une action, la pulsion cesse. ->relation de causalité linéaire -> Nous agissons poussé par pulsion (instinctive) et sommes satisfait de la résorption de la pulsion -exemple de relation téléologique Manger par faim est une relation causale / manger par plaisir est unerelation téléologique ->nous agissons pour le résultat et sommes satisfait du résultat

2-importance de la différence.
Action par pulsion : il n’y a pas de rapport entre la puissance de la pulsion et son résultat effectif Action téléologique : cause et effet se recouvrent. Cependant comme dans les relations causales la cause reste la force réelle nécessaire à l’accomplissement d’une action. En effetla force de l’idée ne devient effective que si la puissance pensante dispose aussi de la puissance exécutante. Exemple : justice ou moralité a besoin d’une force applicative pour dépasser le statut d’idée. Cf : La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. (Pascal)

3-autre différence du vouloir pulsionnel et du vouloir finalisé
-vouloir pulsionnel :processus s’achève avec la conversion des énergies en action. Toute tension disparaît et le sujet est satisfait -vouloir finalisé : recherche du résultat et processus conclu sur une réaction du succès sur le sujet et la permanence d’une réaction du sujet sur le succès. Le vouloir finalisé institue donc une réciprocité sujet/objet. ->La relation au monde revient à un cercle sujet/objet en interactionpermanente. -> En tant qu’êtres naturels nous sommes en interaction avec le monde de manière instinctive et animale (pulsionnelle). C’est l’action finalisé qui permet la première différenciation en tant que personne. L’homme s’est dissocié des relations de causalités primitives pour former son vouloir -> c’est l’homme civilisé.

1

© Site Pourquoi pas toi (phil.dixkey.com)- Impression autorisée.Copie interdite.

4-attention :
Toute action téléologique n’a pas sa finalité nécessairement dans le sujet agissant -> la finalité peut être externe. -> l’objet peut être une finalité en soi indépendamment de son effet sur le sujet agissant. Pourtant il faut admettre que si l’objet ne produisait aucun sentiment en nous une fois produit, la force motrice qui a permis son élaboration seraitinexistante. Cette partie est indispensable. Néanmoins notre conscience arrête souvent la finalité à la seule production de l’objet. Résumé : l’action finalisée cherche à appliquer nos énergies propres dans un processus menant à l’existence d’un objet. Produit une double extension de la réalité (antérieure et postérieure à sa réalisation effective) : l’anticipation du contenu qui précède laréalisation (c’est l’intention subjective) ; puis une fois l’objet réalisé, le sentiment que l’objet produit sur le sujet.

5- fin = modification de l’être par la réalisation d’un objet.
Ce faire est le médiateur entre l’objet dans sa forme pensée et l’objet dans sa forme réelle. La fin (l’objet et le sentiment qu’éprouve le sujet sur l’objet) est liée au moyen c'est-à-dire au faire. D’où la distinctionde l’action téléologique avec une action mécanique (pulsionnelle) : -pulsion : l’énergie se décharge entièrement dans l’accomplissement de l’action qui est la fin en soi -l’action finalisé comporte le troisième membre qui est l’intérêt apporté à l’objet et à sa réaction sur le monde.

6-distinction action humaine / action divine
-L’action finalisée humaine est tributaire du moyen. Le moyen...
tracking img