Argumentation et analyse du discours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7797 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Argumentation et Analyse du discours : perspectives théoriques et découpages disciplinaires Ruth Amossy

1. L’argumentation fait partie du fonctionnement discursif

Dans la mesure où l’analyse du discours (AD) entend décrire le fonctionnement du discours en situation, elle ne peut faire l’économie de sa dimension argumentative. Sans doute, toute prise de parole n’est-elle pas destinée àentraîner l’adhésion de l’auditoire à une thèse (Perelman et Olbrechts-Tyteca 1970 [1958]). De la conversation courante aux textes littéraires, nombreux sont les discours qui n’ont pas de visée argumentative, dans le sens où ils ne véhiculent aucune intention de persuader et n’entendent pas rallier l’allocutaire à une position clairement définie par des stratégies programmées. Cependant, la parolequi n’ambitionne pas de convaincre n’en cherche pas moins à exercer une influence en orientant des façons de voir et de penser. Déjà Benveniste définissait le discours comme « toute énonciation supposant un locuteur et un auditeur, et chez le premier l’intention d’influencer l’autre en quelque manière » (Benveniste 1974 : 241-2). Cette définition, sans doute fragmentaire, a l’avantage desouligner que tout échange verbal repose sur un jeu d’influences mutuelles et sur la tentative, plus ou moins consciente et avouée, d’user de la parole pour agir sur l’autre. Elle met l’accent sur la force de la parole - perspective développée par les courants pragmatiques pour qui le dire est un faire, et par les théories interactionnistes selon lesquelles l’exercice de la parole implique normalementplusieurs participants - lesquels participants exercent en permanence les uns sur les autres un réseau d’« influences mutuelles » : parler, c’est échanger, et c’est changer en échangeant (Kerbrat-Orecchioni 1990 : 54-55).
Dans les termes de Charaudeau, tout acte de langage émane d’un sujet qui gère sa relation à l’autre (principe d’altérité) de façon à l’influencer (principe d’influence) tout endevant gérer une relation dans laquelle le partenaire a son propre projet d’influence (principe de régulation) (Charaudeau 2005 : 12).
Est-ce à dire que tout discours est nécessairement argumentatif ? Les positions sur le sujet divergent largement. La rhétorique classique définie comme art de persuader - et en ce sens, synonyme d’argumentation - considère que seuls certains genres de discoursrelèvent de son domaine. Aristote mentionne le juridique, le délibératif et l’épidictique, et si Perelman étend l’empire rhétorique à un ensemble beaucoup plus vaste qui comprend, comme il ressort de ses exemples, aussi bien le discours philosophique que la littérature, il n’en limite pas moins l’argumentation à la tentative de mobiliser les moyens du langage pour susciter l’adhésion des esprits à lathèse proposée à leur assentiment. Les théories contemporaines de l’argumentation vont dans le sens de cette restriction en distinguant nettement des autres les discours qui ont pour but d’agir sur l’auditoire par le moyen du raisonnement - du logos entendu comme parole et raison. En voici quelques exemples. Pour Oléron, l’argumentation est la démarche par laquelle une personne - ou un groupe -entreprend d’amener un auditoire à adopter une position par le recours à des présentations ou assertions -  arguments - qui visent à en démontrer la validité ou le bien-fondé (Oléron 1987 : 4). Selon Breton, « l’argumentation appartient à la famille des actions humaines qui ont pour objectif de convaincre. [...] [Sa spécificité est] de mettre en œuvre un raisonnement dans une situation decommunication. » (Breton 1996 : 3). Pour van Eemeren et le groupe d’Amsterdam fondateur de la pragma-dialectique, l’argumentation se définit comme 
une activité verbale et sociale de la raison visant à accroître (ou à diminuer) aux yeux de l’auditeur ou du lecteur l’acceptabilité d’une position controversée en présentant une constellation de propositions destinées à justifier (ou réfuter) cette position...
tracking img