Argumentation sur le mariage homosexuel (pour)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1418 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
B) Ascension sociale de la bourgeoisie par l'administration

Au Moyen-âge, en France, la société est divisée en trois ordres principaux soumis à l'autorité du roi : chacun de ces ordres a une tâche définie, c'est une classification juridique.

- Le clergé ( " oratoires " ), ceux qui prient : se divisant entre le haut clergé ( évêques et abbés ) et le bas clergé ( simples prêtres );
- Lanoblesse ( " bellatores " ), ceux qui sont sont chargés de faire la guerre pour contrer les diverses forces hostiles : composée de la noblesse riche ( étant à la Cour du roi à Versailles) et la noblesse dite pauvre ( dans les Provinces );
- Le Tiers-Etat ( '' Laboratores " ), environ 90% de la population, ceux qui travaillent : composé des paysans pauvres et de la bourgeoisie aisée.

C'est uneclassification de la société qui laisse apparaître des disparités considérables entre ces différents ordres : c'est une société très inégalitaire. Cela est surtout flagrant au niveau de l'imposition par le roi : le clergé et la noblesse bénéficient de l'exonération de l'impôt alors que le Tiers Etat est étouffé et coule sous le poids de l'impôt " roturier ": ceux qui ne sont pas nobles.

Cettebourgeoisie voulant imiter la noblesse espère s'attirer le prestige à la cour et dans toute la société. Se distinguant des paysans dans le Tiers-Etat par sa supériorité économique font de l'ascension sociale un objectif primordial. Cette volonté de reconnaissance sociale est d'autant plus importante du fait que le roi Louis XIV fait de la société française, une société de prestige et chacun veut àtout prix cette reconnaissance sociale : le but étant de bénéficier des privilèges de la noblesse et du clergé tels que l'exonération d'impôts et le port de l'épée ( noblesse ).

Pour renouveler sa noblesse, s'attirer et intensifier le prestige à la cour, le roi entretient " un ascenseur sociale " qui va permettre cette reconnaissance tant convoitée : c'est " l'anoblissement ". L'anoblissementest un acte formel de promotion d'une personne par la volonté du souverain, en l'occurrence le roi Louis XIV. Cet acte s'effectue par différents procédés :
- par lettre d'anoblissement : le roi rédige des lettres dans lesquelles il énonce l'anoblissement de la personne, souvent lors des évènements chez la famille royale ( baptême, mariage, sacre).
- par charge : provient de la fonction occupéedans l'administration royale ( Parlement, Cours des comptes, Finances) : c'est la noblesse dite '' de robe " qui s'oppose à celle '' d'épée '', la vieille noblesse.
De plus pour rentabiliser ce procédé et renflouer les caisses royales, le roi délègue son pouvoir en faisant acheter des titres à haute responsabilité ( ce qui ravie particulièrement la bourgeoisie car celle-ci désire s'impliquerd'avantage dans le domaine politique, l'administration et les décisions militaires). La bourgeoisie ne peut être qu'enchantée car elle pourrait alors se classait au même rang que la noblesse, seule élite reconnue. Ainsi met en vente à prix exorbitant des '' offices " et les détenteurs de cet office devaient alors accomplir un service administrative.
- par fonction : selon la fonction municipale demaire.
- anoblissement du fait de l'implication militaire.
- par le mariage.

La vieille noblesse, d'épée s'indigne de voir l'accès à leur ordre facilité par des facteurs économiques ( ex : on pouvait acheter l'office relatif à l'occupation du poste de secrétaire du roi, les " vieux " nobles nommaient cet office " la savonnette à vilain "). Ainsi on voit naître de cette " Haute bourgeoisie " parla capacité, du fait de leur situation économique aisée au sein du Tiers Etat, d'acquisition de l'office via le roi.
Ce procédé entraîne un changement considérable de l'état social en lui conférant la noblesse : on abandonne alors la qualité de roturier, on échappe à la taxe qui va avec et on accède aux privilèges des nobles. La bourgeoisie en quête de cette mobilité sociale. La notion pure...
tracking img