Argumentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1026 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
M. BURESI Le 22 septembre 2010

COMMUNICATION

I. La genèse de l’argumentation

La naissance de l’argumentation s’est faite en Crète vers le 8ème siècle avant J.C.
A cette époque sur l’île règne un tyran et tous les sujets sont absolument assujettis a sa tyrannie.
Une révolution éclate ce qui entraine la mise en place d’une forme de démocratie.
On convoque une assemblée, constitutiond’un jury et les personnes doivent venir plaider leur cause afin de prouver leur propriété de leur terre. Si leur argumentation est bonne, leur terre est accordée, dans le cas contraire, refusée.

Principe de la parole argumentative :
- Liberté d’expression 
o Seule une origine démocratique peut favoriser cette liberté d’expression. Avant d’obtenir cette parole, il faut être dans decertaines conditions politiques à savoir une liberté d’expression.

- Liberté d’opinion
- Paroles de pouvoir / le langage comme pouvoir

II. Athènes et la sophistique

Athènes au Vème siècle, cet art de l’argumentation prend le nom de la sophistique.
Lieu de la délibération des citoyens est l’Agora (= place publique pou peuvent parler les gens). La parole a un rôle trèsimportant.

Les professionnels de la parole qui possèdent l’art d’argumenter, de défendre des causes s’appellent des Sophistes. (Rémunérés par les citoyens afin de régler des causes, ils vendent leur service).

Les deux sophistes les plus célèbres nous sont connus par Platon : ce sont Protagoras et Gorgias.

Platon, fondateur de la philosophie, père de la philosophie, va prendre position contreles sophistes.
Il va mettre en parallèle la parole philosophique (représenté par Platon) et la parole sophistique (représenté par Protagoras et Gorgias).

La parole philosophique s’appelle le logos.

Par quoi se caractérise la parole philosophique de Platon :

- C’est une parole rationnelle. (Alors que la parole sophistique va saisir l’opportunité de l’occasion, stratégique).
- Lebut de la parole philosophique c’est d’atteindre la vérité. (Sophistique : elle veut l’efficacité à tout prix).
- La parole de Platon cherche la moralité. (Sophiste : amorale).

III. Aristote et la réhabilitation de la parole Sophistique
← Aristote et la théorie du discours.

Aristote : IVème siècle avant J.C
Aristote réhabilite la parole sophistique dans la rhétoriqued’Aristote.

Le dernier ouvrage écrit par Aristote en 324 av J.C.

La théorie du discours d’Aristote :

Platon disait que la parole Phi était rationnelle et avait pour but la vérité. Pour Platon, la marque de la rationalité et de la vérité est la démonstration. La science mathématique par la démonstration.
Démonstration = proposition vraie et universelle.
Aristote va dire l’argumentation n’est pasune démonstration car la proposition argumentative est contingente (= qui pourrait ne pas être) et relative et qu’elle ne se mesure pas au niveau de la vérité mais du vraisemblable.

1. La typologie de la parole argumentative

- Discours judiciaire au Tribunal
- Discours délibératif à l’Agora
- Discours épidictique (discours d’apparat qui fait l’éloge d’un héros ou un discoursde blâme, discours critique) au Palais 

Le discours judiciaire va séparer le juste de l’injuste.
Le discours délibératif va distinguer ce qui est utile ou nuisible pour la cité.
Le discours épidictique va dire ce qui est beau, bon ou laid, mauvais.

La théorie du discours

Aristote va distinguer 5 grandes parties du discours :

1. L’INVENTIO

Cela signifie la recherche ou ladécouverte des idées

2. DISPOSITIO

Le plan :
- L’Exorde (= Introduction) ( capter sa bienveillance
- Narratio (=Exposition) on relate les faits
- Confirmatio (=Expose les arguments) Développement
- Refutatio (= Réfutation des arguments adverses)
- Epilogue (=Conclusion)

3. ELOCUTIO

- Le lexique (dans un discours, il faut choisir les mots)...
tracking img