Arguments pour peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1014 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé de « Mon rêve familier »

Le poème « Mon rêve familier » est extrait du recueil « Poèmes Saturniens » qui a été publié en 1866.L’auteur de ce recueil est Paul Verlaine. C’est un poète d’inspiration parnassienne. Dans son recueil « Poèmes Saturniens » il décrit la mauvaise influence de Saturne sur la vie des personnes. Saturne est l’ancienne divinité du temps. Dans ce poème« Mon rêve familier »,l’auteur dresse un portrait de la femme idéale pour lui. Quels sont les procèdes qui montrent l’implication du poète dans ce poème ? Comment le poète aborde la femme ?.Dans ce sonnet l’auteur s’implique à travers le rêve afin de mettre en exergue la femme idéale qu’il recherche éperdument.

Le poète réalise un rêve dans lequel il entrevoit une femme idéale. Cela nousest indiqué grâce à la présence du mot « rêve » (vers 1) au début du poème. On ressent une présence très importante du poète dans ce poème. Cela est justifié grâce à la présence de la première personne du singulier, récurrente tout au long du sonnet : « Je » (vers 1) et « Je » (vers 10). On remarque aussi l’emploi des adjectifs possessifs comme : « mon » (vers 7). Le poète est donc le personnageprincipal de ce poème. En outre, de nombreuses perceptions sensorielles sont présentes dans le poème ce qui permet de prouver la présence et la place du poète dans ce poème. On peut ainsi relever le champ lexical des perceptions à travers les mots et expressions suivants : « regard » (vers 12), « voix » (vers 12) , « sonore » (vers 10), « doux » (vers 10) ou « moiteurs » (vers 11).On assiste ici à unmélange de perceptions.
Le poète se livre aussi à une véritable exaltation lyrique. L’auteur reprend successivement le « je », dont sa présence évoque un lyrisme important, et dans ce cas précis rappelle le mal être qui est chanté par les romantiques. On remarque la présence d’une ponctuation expressive dans le poème comme les points d’exclamation : « hélas ! » (vers 6).Cetteinterjection peut également désigner la souffrance du poète. La rencontre que se plaît à imaginer le poète devient donc impossible.La récurrence des verbes « aimer » qui est repris trois fois dans le poème et la présence de rimes intérieures en « aime » laisse suggérer à quel point la condition du poète est difficile.Le poème prend donc une dimension pathétique.
Verlaine, qui est très présent dansce poème, notamment par la présence des sentiments et la perception, va laisser progressivement l’image de la femme prendre de l’importance tout au long de ces vers.

La femme, décrite par le poète tout au long du sonnet, est présenté comme floue. Elle ne possède pas d’identité et elle n’est pas nommée car le poète ignore tout d’elle y compris son nom : « Son nom ? » (vers 10). Ainsi, elleest totalement inconnue à ses yeux : « D’une femme inconnue » (vers 2). On remarque qu’il y a des légères variations d’une femme à une autre, notamment avec la présence de ce rythme binaire : « ni tout à fait la même ni tout à fait une autre » (vers3-4).Le poète fait donc une description de la femme en général et non une femme en particulier.Cela montre qu’il n’a pas trouvé la femme qu’ilcherchait car la description réalisée est immatérielle. L’immatérialité et l’inexistence de cette femme est marqué notamment par le rythme ternaire qui montre la totale ignorance du poète : « brune, blonde ou rousse ? » (vers 9).
La femme est également décrite comme la femme idéale par le poète.En effet il aime la femme.Cet amour est réciproque qui est souligné par le rythme binairesuivant : « et que j’aime, et qui m’aime » (vers 2).On retrouve également des allitérations en m ,sonorités liquides et douces qui rappellent l’amour entre les deux êtres : « problèmes, me, moiteurs, même ».La femme présentée est également compréhensive vis-à-vis du poète.Elle est la seule à pouvoir comprendre le poète, ce qui est souligné par le rythme binaire : « et m’aime et me comprend » (vers 4).En...
tracking img