Ariane mnouchkine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (371 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tambours de la digue est un spectacle, « sous forme de pièce ancienne pour marionnettes jouée par des acteurs », écrit par Hélène Cixous et mise en scène par Ariane Mnouchkine à la Cartoucherie auThéâtre du soleil en septembre 1999. Le texte est inspiré de la réalité, d’une tragédie due à une inondation qui a frappé la chine en 1994 où le gouvernement chinois sacrifia des centaines de milliersde ces habitants de la campagne délibérément.
L'histoire, elle, relève sans hésitation du registre tragique, et plus précisément du tragique politique : dans la Chine du précédent millénaire éclatedans les états prospères du seigneur Khang la menace d'une inondation extraordinaire. La sombre nouvelle se répand et gagne aussi bien la paysannerie que les faubourgs et la cour princière. Les diguesne peuvent épargner qu'une partie de la population (la ville ou la campagne), dès lors le choix devient cruel et tragique. On se souvient que l'origine du spectacle relève de la réalité, de l'été1994, où le gouvernement chinois confronté à une telle situation sacrifia délibérément ses campagnes et ses centaines de milliers d'habitants.

La nouvelle machine du duo Cixous-Mnouchkine est unspectacle total, une pure merveille dans la mesure où tous les sens du spectateur sont convoqués par une telle débauche de réussites scéniques.
Passons d'abord sur le texte de Cixous qui n'est pas ce qu'onpréfèrera, parce que trop souvent empêtré dans un style pseudo naïf et niaisement descriptif. Mais ce n'est qu'une facette du spectacle total, les deux autres sont beaucoup plus convaincantes, qu'ils'agisse de la musique et de l'incroyable poly-instrumentiste Jean-Jacques Lemêtre qui rythme en direct et sans discontinuité le parcours tragique de la pièce, ou qu'il s'agisse de la mise en scène deMnouchkine, proprement révolutionnaire. En effet, celle-ci est fondée sur une adaptation rafraîchissant de la distanciation brechtienne : chaque personnage devient une marionnette, accompagnée...
tracking img