Paul Verlaine
Romances sans paroles,

Ariettes oubliées, I.

Commentaire de texte, ou lecture analytique à l'oral de français :
C'est la première pièce du recueil des Romances sans paroles ; Verlaine lui a retiré son premier titre telqu'il figurait à sa parution en revue en 1872, en ayant fait le titre de l'ensemble du recueil poétique. L'épigraphe est tirée d'une comédie de Favart parue en 1756, Ninette à la cour ou le caprice amoureux – auteur que Rimbaud appréciait ; le voici: « Le vent dans la plaine / Suspend son haleine ». Ce distique ne fait pas partie du poème, et pourtant Verlaine ne l'a pas maintenu par hasard : il montre un paysage au moment où le vent tombe, personnifiant celui-ci au plan lexical (_haleine_),non sans aider le lecteur à orienter son intelligence du texte, à le préciser. La suite a de quoi surprendre par une série de définitions qui intéressent la passion amoureuse dans son paroxysme et la langueur qui la suit et l'accompagne. On se demandealors où le poème va nous conduire, sur quel chemin le poète veut nous mener. C'est une vraie question que de noter que Verlaine ne se nomme pas (aucun usage du pronom personnel à la première personne du singulier) dans ces premières définitions, etqu'il n'apparaît qu'au seizième vers, dans la dernière strophe (« cette âme, c'est« la mienne » nous dit-il alors, tout en la définissant comme appartenant au couple d'amants dont le poème semble alors l'évocation (« Cette âme, ... c'est la nôtre, …et la tienne »). Toujours est-il que, dans les deux premières strophes (des sizains d'heptasyllabes, vers impairs), Verlaine se semble pas clairement parler de lui et de la femme qu'il aime, choisissant d'évoquer, de suggérer, par approchessuccessives, quelque chose qu'il ne nomme pas, un état dans ses modulations qui n'apparaît comme personnellement le sien que vers la fin du poème. Jusque là, il maintient une certaine imprécision, ce flou qu'il affectionne, il hésite, s'interroge, demande [à continuer]

Lire la dissertation complète

Citer cette dissertation

APA

(2010, 03). Ariettes oubliées, verlaine. Etudier.com. Récupérée 03, 2010, à partir de http://www.etudier.com/dissertations/Ariettes-Oubli%C3%A9es-Verlaine/21787.html

MLA

"Ariettes oubliées, verlaine" Etudier.com. 03 2010. 2010. 03 2010 <http://www.etudier.com/dissertations/Ariettes-Oubli%C3%A9es-Verlaine/21787.html>.

MLA 7

"Ariettes oubliées, verlaine." Etudier.com. Etudier.com, 03 2010. Web. 03 2010. <http://www.etudier.com/dissertations/Ariettes-Oubli%C3%A9es-Verlaine/21787.html>.

CHICAGO

"Ariettes oubliées, verlaine." Etudier.com. 03, 2010. Accédée 03, 2010. http://www.etudier.com/dissertations/Ariettes-Oubli%C3%A9es-Verlaine/21787.html.