Aristophane

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (539 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Aristophane est un auteur dramatique de la Grèce antique, dont les détails de la vie ne nous sont guère connus ; on pense qu'il est né vers 450 av. J.-C. et mort vers 386 ; il est sans doute né prèsd'Athènes et a reçu une excellente éducation, sans qu'on sache avec certitude de quelle famille il est issu ; en tout cas il est considéré comme l'inventeur de la comédie, et reconnu comme l'un desplus grands comiques de la littérature de tous les temps. Ses fils, Philippos, Araros et Nikostratos ont d'ailleurs suivi son exemple, puisqu'ils sont tous trois devenus des auteurs comiques.
Sur leplan des idées, Aristophane est plutôt conservateur : fidèle à la tradition, il défend des valeurs comme la paix, la sagesse et la franchise plutôt que de se laisser convaincre par les idées nouvellespropagées par des philosophes qui se montrent sceptiques face à la morale telle qu'elle est acceptée alors. En politique, il n'hésite pas à attaquer la démocratie athénienne chaque fois que deserreurs sont commises
On connaît quarante-quatre pièces de théâtre composées par lui, mais onze seulement sont parvenues jusqu'à nous. Dans les Acharniens (425 av. J.-C.), il plaide pour que cesse laguerre entre Athènes et Sparte ; il revient sur le même sujet dans la Paix, qui date de 421 av. J.-C. Entre-temps, il s'en prend à un chef athénien favorable à la guerre, Cléon, dans sa pièce lesCavaliers, qui date de 424 av. J.-C. Il reprend une nouvelle fois son plaidoyer pour la paix dans Lysistrata, en 411 av. J.-C., où il met en scène des femmes qui se refusent à leurs maris militaires pour lesobliger à cesser la guerre.
Mais il a également d'autres sources d'inspiration, et tourne en dérision les vices de la société athénienne de son époque : dans les Guêpes, en 422 av. J.-C., il attaqueles cours de justice, et dans les Oiseaux, en 414 av. J.-C., il couvre de ridicule le goût prononcé de ses concitoyens pour les joutes oratoires ; dans Plutus, qui date de 388 av. J.-C., il s'élève...
tracking img