Aristote

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (256 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
On comprend qu'Aristote soucieux, à la suite de Platon, de promouvoir l'activité philosophique, se soit employé à en montrer la spécificité.

Ils'emploie en effet, dans le passage de la Métaphysique qui lui est consacré, à répondre à une question essentielle concernant la spécificité de laphilosophiep, qui est de savoir quel est son but véritable, vers quoi tendent ceux qui s'y adonnent.

Aristote donne à penser que si la philosophie est,comme toutes les autres sciences, une activité de connaissance, elle n'a, par contre, à la différence de celles-ci, aucune visée utilitaire. Seuleimporte au philosophe l'accès à la connaissance qui mettra fin à l'ignorance que son étonnement lui fait ressentir en présence des phénomènes qu'il estincapable d'expliquer.

Pour faire comprendre que la philosophie est une pure recherche de connaissance, Aristote remonte à son origine première,l'étonnement : il montre que l'étonnement fait prendre conscience de son ignorance à celui qui l'éprouve en le poussant purement et simplement à y mettrefin. Son argumentation se déploie ainsi en deux temps principaux. Dans un premier temps, de la ligne une à la ligne huit, Aristote explique la genèsede la pensée philosophique en la mettant au compte de l'étonnement. Dans un second temps, de la ligne huit à la ligne vingt, il déduit la spécificitéde l'activité philosophique de cette origine première : elle n'aurait pas d'autre but que de mettre fin à l'ignorance révélée par l'étonnement.
tracking img