Aristote

Pages: 10 (2454 mots) Publié le: 7 novembre 2012
La tragédie

Intro

La tragédie est un genre littéraire. (catégorie d’œuvres définies par plusieurs caractéristiques communes : sujet, style, ton, usage de la prose ou du vers).
Les grands genres littéraires :
Théâtre : comédie, tragédie…
Roman : nouvelle, conte, autobio…
Poésie : sonnet, lyrique…
Aristote est le premier a créé des genres littéraires en fonction de qui parle.Personnage : tragédie
Auteur : poésie
Auteur et personnage : épopée
Dès le IVème siècle avant JC, le chef d’œuvre de la tragédie selon Aristote est Œdipe Roi de Sophocle.
Les mythes présentés par les trois poètes tragiques grecs (Sophocle, Euripide et Eschyle) sont les fondements de notre société occidentale. Ces mythes sont d’ailleurs repris au XX.
Ex : Antigone
Dans la pièce de Sophocle, Antigone araison d’agir ainsi car les lois naturelles sont supérieures aux lois légiférées par Cléon. Cléon est punit par la mort de tous ceux qu’il aime.
Dans la version d’Anouille, Antigone est une adolescente pure et rebelle, qui refuse les compromis. Or la vie est faite de compromis, donc elle ne peut pas survivre.

Faire ses humanités : études littéraires centrées sur le passé (philo, littérature,latin et grecque). On croit en la nature humaine.

I le culte de Dionysos

1 l’origine de la tragédie

Au début cérémonies religieuses pour la gloire de Dionysos. On y chante le dithyrambe qui est l’hymne à la gloire de Dionysos. C’est le dithyrambe qui a évolué vers la tragédie.
Les fêtes pour Dionysos avaient lieu au mois de Mars et duraient 15 jours. Lors de ces fêtes avaientlieu des concours de tragédie. Celui qui gagnait le concours remportait un trépied, symbole de la Pitie, qui est la prêtresse d’Apollon, qui est le dieu de la poésie.

Etymologie de tragédie : tragan et odé qui signifie le chant du bouc. Cela se rapporte aux satyres qui suivaient Dionysos. Ce ne sont ni des hommes, ni des boucs. Dionysos est accompagné également par des Ménades (grec) ou desBacchantes (latin) qui sont des femmes frivoles qui ont tué Orphée.

Histoire de Dionysos et Ariane
Ariane est la fille de Minos et c’est elle qui a aidé Thésée à sortir du labyrinthe. Deux versions existent après. Soit Thésée abandonne Ariane, car il veut épouser sa petite sœur Phèdre. Soit comme le montre le tableau de le Titien, Dionysos a eu un coup de foudre pour Ariane et Thésée doit luilaisser et se console avec Phèdre.

2 une légende tragique

Ambivalence du vin. Avec modération : joie et plaisir
En excès : violence, mort et destruction
Dionysos est le fils de Zeus et Sémélé selon la légende. Zeus pour combler sa maîtresse, lui aurait promis de faire ce qu’il lui demanderait. Sémélé prit conseil auprès d’Héra (femme de Zeus) qu’elle pensait être son amie. Celle-ci luiconseilla de demander à Zeus de se montrer à elle dans toute sa splendeur, sachant qu’elle allait mourir à la vue de cette splendeur. Or Sémélé était enceinte de Dionysos. Zeus a donc pris le corps de Dionysos dans le ventre de Sémélé et l’a placé dans sa cuisse jusqu’à ce qu’il naisse.
Deuxième version
Dionysos est le fils de la déesse de la Terre (Déméter) et aurait été déchiqueté par les titans.Sa mère aurait récupéré son cœur, l’aurait donné à Athéna, qui l’aurait donné à Zeus, qui l’aurait placé dans le ventre de Sémélé.
Dionysos est un dieu de l’Olympe, mais il n’est pas un dieu à part entière, c’est pourquoi on ne célèbre pas son culte dans un temple, mais dans un théâtre.

Dionysos est la part d’ombre, qu’il existe en chacun de nous. On ne peut pas l’anéantir, mais seulementtenter de la maîtriser lors des fêtes.

II l’influence de la Poétique d’Aristote

1 la Poétique d’Aristote IV siècle av JC

L’œuvre d’Aristote est encyclopédique. Physique, logique, Morale, Métaphysique, les parties des animaux, les météorologiques…

Dans le livre 4 de la Poétique, il donne la définition de la tragédie :
« C’est une imitation de la vie qui en provoquant la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !