Armement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le fusil est un type d'arme à feu pourvu d'un canon long et d'une crosse d'épaule.
À l'origine, le terme fusil désignait une petite pièce de métal destinée à produire des étincelles en frappant une pierre de silex, utilisée pour déclencher le tir en mettant le feu aux poudres des arquebuses. Par synecdoque, le terme finit par désigner l'arme tout entière.


Silex à fusil et sa mordacheDans les applications militaires, la carabine est une arme d'épaule proche du fusil, présentant néanmoins des dimensions, une puissance et une portée moindres.
En ce qui concerne les armes de chasse modernes le terme fusil désigne une arme à un ou plusieurs canons lisses, destinée principalement au tir de cartouches contenant plusieurs plombs (projectiles sphériques en plomb, acier ou autre métal)et carabine est réservé à toute arme longue à canon(s) rayé(s) destinée au tir de munitions à projectile unique généralement de forte puissance. On peut distinguer plusieurs types de fusils militaires en fonction de leurs types d'âmes de canons, d'architectures et d'usages.
Historique
Les ancêtres du fusil sont la couleuvrine à main, l'arquebuse (fin XVe siècle) et le mousquet (du XVIe au XVIIIesiècle).
Certaines sources font remonter le fusil à l'an 1550, quand apparaissent des armes dont la mise à feu de la poudre est produite par un silex heurtant une pièce de métal appelée batterie.
L’appellation « fusil » semble toutefois s’être vraiment substituée à celle de mousquet après l’invention de la baïonnette à douille par Vauban en 1687. Cette invention permettait le tir baïonnette aucanon. Le fusil devenait une arme polyvalente remplaçant à la fois le mousquet et la pique. Les piquiers et mousquetaires pouvaient être remplacés par un seul type d’infanterie : le fusilier.
Les Anglo-Saxons ont toutefois conservé pour l’arme d’infanterie l’appellation « musket » jusqu’à l’utilisation de canons rayés. Ils adoptèrent seulement alors l’appellation « rifle » pour désigner le fusilmilitaire.
En France, le terme mousquet continua à dénommer certaines armes de cavalerie qui n’étaient pas munies d’une baïonnette. Pour les dragons, qui avaient un rôle d’infanterie à cheval et qui étaient équipés d’une baïonnette, on utilisa l’appellation « fusil de dragon ».
Pendant presque deux siècles, le fusil à silex fut l'arme de base de l'infanterie. Ce n'est qu'à partir de 1830 qu'ilest remplacé par le fusil à capsule de fulminate. La capsule consiste en un petit chapeau de cuivre contenant une goutte de fulminate de mercure et obturé par de la laque. La capsule apparaît dès 1810 avec une enveloppe en fer; pour des raisons d'oxydation, le fer sera finalement remplacé par du cuivre. La capsule est placée sur une petite cheminée menant à la chambre de l'arme. En frappant lacapsule, le chien provoque l'explosion du fulminate et la mise à feu de la poudre. Pour des raisons économiques, il faudra toutefois encore attendre quelques années pour que ce nouveau fusil se substitue à l'ancien et encore, car, le plus souvent, ce seront des anciennes armes qui seront transformées.
Le progrès suivant, qui apparaît rapidement, sera le chargement par l'arrière. Dès 1812, Jean Pauly,armurier suisse installé à Paris, fait breveter un fusil se chargeant par la culasse. L'arme provoquait toutefois des "crachements" vers l'arrière, ce qui pouvait être dangereux pour le tireur. Un de ses disciples, l'Allemand Dreyse parvint à résoudre le problème et dès 1848, les Prussiens disposent du fusil Dreyse qui se caractérise par : verrou, cartouche en carton contenant l'amorce enfulminate en son milieu, percuteur à aiguille traversant la cartouche pour atteindre l'amorce centrale. À la même époque, apparaissent aussi de nouvelles baïonnettes ayant la forme d'un sabre court courbé (yatagan). Les fusils à chargement par l'arrière entraînent deux autres améliorations techniques : la cartouche et le canon rayé ainsi qu'une amélioration tactique : la possibilité pour le tireur de...
tracking img