Art brut dissertation hey

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1318 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'art ne relève t-il pas de l'exception? l'exposition 'Hey' qui se tient en ce moment au musée de la Halle Saint Pierre.Rassemblement d'une soixantaine d'artistes internationaux contestant les frontières hiérarchiques qui séparent le grand Art de la culture populaire.L'exposition est un vrai travail sur l’Art Brut, la singularité, la marginalité en arts plastiques rappel une célèbre exposition,"Les Singuliers de l’art", qui eut lieu en 1978 au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et eut un succès considérable2. Elle présentait des centaines d’œuvres insolites d’une cinquantaine d’autodidactes ayant pour la plupart échappé aux prospections de Dubuffet. Pour l’essentiel, il s’agissait de la collection d’Alain Bourbonnais, un nouveau venu sur la scène de l’art outsider, lui-mêmearchitecte, artiste clandestin et collectionneur3. C'est d'ailleurs de cette même exposition que remonte le terme d’art dit "singulier". En Angleterre et aux États-Unis, c’est dans le contexte plus général du Selftaught Art ou du Contemporary Folk Art, qu’est apparue la notion d’art outsider, laquelle n’était rien d’autre à l’origine qu’une traduction tardive du concept français d’art brut, inventé parJean Dubuffet en 1945. En France, où le concept d’art outsider n’a aucune raison d’être, sinon l’attrait un peu snob de la terminologie anglo-saxonne, la situation est inverse. Tout tourne autour du concept, étroitement défini, de Dubuffet, mais c’est l’expression d’art singulier, forgée en 1978 par un autre artiste collectionneur, Alain Bourbonnais, qui l’a surtout emporté dans l’usage pourdésigner les œuvres d’inspiration populaire qui, sans être de l’art brut, lui sont apparentées.Non seulement l’art brut a ses dérivés mais il a lui-même ses subdivisions, l’« art médiumnique », l’art « psychopathologique » ou l’« art des fous », et il a dû trouver sa place entre diverses notions voisines comme les « arts et traditions populaires » une expression désignant en France le Folk Art ruralpré-industriel, et surtout l’« art naïf ». Un véritable cassetête pour l’amateur non spécialiste qui se trouve aussi désorienté qu’en musique, par exemple, devant toutes les sous-catégories du jazz ou du blues, du rock, du rap … Dans l'exposition on comprend que l'art brut exprime avant tout la spontanéité.Entretenant une relation de proximité avec l'art des marginaux, l'art des "fous", des médiums,ainsi qu'avec les productions des enfants avant l'apprentissage des codes de représentation.On observe notamment l'utilisation fréquente de matériaux à priori non artistiques. Le mérite principal des Singuliers de l’art fut d’introduire en France, dans un domaine paralysé par l’autorité intellectuelle de Dubuffet, un concept d’ouverture permettant la constitution d’une problématique à deux pôles,l’art brut d’un côté, l’art singulier de l’autre, et de favoriser une classification plus souple, perméable aux multiples possibilités créatives de l’art populaire. Depuis est considéré en France comme relevant plutôt de l’art brut toute création manifestant une forme d’enfermement, géographique, sociologique, physique ou mental, et entretenant les liens les plus ténus possibles avec toute espèce detradition, d’environnement culturel ou de médiatisation. De ce point de vue c’est le créateur aliéné, incapable de conceptualiser clairement son activité, qui reste, symboliquement, créateur d’art brut et il n’y a pas d’artiste « brut » véritable sans un médiateur lui servant d’interprète à un moment ou à un autre.

Il est possible d’être un autodidacte dans l’art, la formation technique a sesvices, trop intellectualisée elle peut tuer la singularité. Le geste artistique n’est contestataire que la première fois, comme le « ready made ». HEY! pose d'ailleurs la question du mauvais gout. On veut l’universaliser mais il n’y a pas de vérité absolue à ce sujet, les critères esthétiques évoluent en permanence et sont subjectifs. Relève au contraire de l’art populaire singulier toute...
tracking img