Art burlesques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1099 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
{draw:g}
Festival des Arts Burlesques
Présentation du Festival des Arts Burlesques Le festival des Arts Burlesques est né en 2004 suite à une démarche participative des
habitants issus des quartiers Sud-Est et de la MJC Nouveau Théâtre Beaulieu à Saint-Etienne qui participe au développement d'un projet urbain et de vitalité culturelle dans les quartiers défavorisés.

Depuis lefranc succès de la 1ère édition, les comiques les plus drôles ont fait le déplacement.
Les cinq jours déclineront la ville de Saint Etienne sur le mode burlesque. Ce festival organise de multiples spectacles d'humour, des conférences, des ateliers d'initiations, du cirque, des défilés burlesques, et des expositions dans le but de divertir le public stéphanois. Outre le rire et l'humour, leburlesque aborde les facettes du mime, du théâtre, du cinéma, du clown et des arts plastiques.

Le Festival des Arts Burlesques, unique en France, est devenu à Saint Etienne un événement culturel régional incontournable. Selon les artistes, ce festival se démarque par son originalité à créer des événements en direction de nouvelles cibles venues de la banlieue et par sa mise en valeur de nouveauxtalents de l'humour.

La septième édition du Festival des Arts Burlesques se déroulera du 19 au 27 Février 2010 au centre de congrès de Saint Etienne.
Les objectifs du Festival des Arts Burlesques Les principaux objectifs ce festival des Arts Burlesques sont :

- Développer l'attractivité et booster l'activité économique de la ville de Saint Etienne par l'élaboration d'événementsculturels.

Promouvoir les jeunes talents qui ne demandent qu'à être vus et écoutés et qui peut être deviendront demain des artistes renommés.

- Démocratiser l'accès à la culture, c'est à dire attirer de nouveaux publics vers la culture et principalement les jeunes issus de quartiers défavorisés.

- Jouer un rôle de cohésion sociale au sein des quartiers du Sud-Est deSaint Etienne.

- Faire participer les jeunes des quartiers et les détenus à la création de projets culturels. Analyse Interne
Evaluation des actions marketing passées
Historiquement, ce festival a du essayer de se donner une meilleure image du fait du lieu de son exposition : la MJC de Beaulieu : un quartier de mauvaise réputation.
Les dirigeants ont donc décidé demélanger les genres de cultures musicales pour attirer tous types de spectateurs.
Il y a eu également la parution d’articles dans la presse régionale et nationale.
Avec l’aide de documents comme le compte de résultat de l’année 2008, les dépenses se situent dans les accords de partenariat, la location de salle. C’est ici que les dépenses sont le plus élevés.
Cependant, on remarque une forteaide des pouvoirs publics dans le financement du festival. Des pouvoirs publics plus régionaux qu’étatiques. Le secteur le plus important reste la communication. Ce festival étant très jeune, il faut le faire connaitre. Néanmoins, les dépenses dans ce domaine sont importantes.
Depuis sa création, le nombre de spectateurs de ce festival est en constante augmentation, plus sa médiatisation estforte plus le nombre augmente. Cette année, des personnalités comme Anne Roumanoff seront présentes, ce qui attirera beaucoup de spectateurs.
Ces spectateurs viendront pour les personnalités mais ils pourront ensuite profiter des autres activités culturelles qui sont à leur disposition.
Points forts de ce *festival* :
Ce festival est cosmopolite.
Les festivals sous le signe del’humour ont toujours un franc succès.
La ville de Saint-Etienne étant l’agglomération lyonnaise en quelque sorte, ce festival trouvera rapidement de l’écho du côté de Lyon. La proximité des 2 villes est donc un atout pour le festival.
Ce festival a déjà des partenariats de communication assez importants pour une 7ème édition. C’est un point majeur pour la notoriété...
tracking img