Art et folie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8556 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation
Aucune disposition d'âme n'a occupé si longtemps l'Occident. Les Grecs l'appelaient la bile noire (melangkholia, qui donnera le mot mélancolie). Aristote s'étonnait que cette humeur réputée néfaste touche la plupart des hommes d'exception. Elle est par tradition cause de souffrance et de folie, et sa désignation comme 'maladie sacrée' implique une dualité. Les artistes del'Antiquité la représentèrent sous la forme d'êtres pensifs, tête inclinée posée sur la main, regard perdu où se devine une sourde douleur. Au fil des siècles, l'image du mélancolique changera peu - 'Le Portrait du Dr Gachet', de Van Gogh, ou la sculpture hyperréaliste de l'Australien Ron Mueck (' Big Man', 2000) respectent cette iconographie. Devenue saturnienne, puis reclassée dans la grande famille desdépressions, la mélancolie a toujours inspiré les artistes qui, pour en être victimes dans les périodes de doute et d'impuissance, connaissent son charme mortifère. Avec plus de 200 oeuvres, l'exposition se propose de vous introduire à cette richesse encore mal connue et met en évidence le rôle essentiel joué par la mélancolie dans les différentes formes de la création artistique en Europe, de Dürerà Goya en passant par Bruegel, Bosh, Arcimboldo, Watteau, La Tour, Füssli, Delacroix, Rodin, Munch, Baudelaire, Artaud, De Chirico, Picasso, Hopper...
Il règne une atmosphère étrange dans cette exposition, comme si l'on ne parvenait pas à saisir l'ambiance générale qui s'y dégage. L'idée n'est pas mauvaise, de faire une exposition un peu généraliste sur le thème de la mélancolie. Les oeuvres sontlà, qui balayent plusieurs siècles d'art, du Moyen Age à nos jours. L'ennui, c'est que l'on n'arrive pas à saisir l'idéologie qu'il y a derrière 'Mélancolie'. Les entretiens que le commissaire de l'exposition, Jean Clair, a donné au Figaro (en compagnie du philosophe Régis Debray) ne nous éclairent pas en ce sens. On ne sait pas s'il s'agit d'une nostalgie que le critique d'art éprouverait face àl'art contemporain, ou bien, tout bonnement d'un hommage au "grand art" de Dürer. A vrai dire, on ne sait jamais avec Jean Clair, tant l'ancien directeur du musée Picasso se montre déstabilisant, fuyant dans ses réponses. D'un côté, il affirme des choses et condamne une certaine indigence de l'art contemporain. De l'autre il semble pencher carrément pour des relents passéistes, une forme denostalgie face à ce que l'art était avant. Est-ce simplement un constat qu'il fait sur l'art contemporain ou de la nostalgie ? C'est un peu à ce jeu du chat et de la souris que Jean Clair se livre continuellement. Et l'impression générale, la forme de l'exposition, forme d'art total, ferait plutôt pencher la balance du mauvais côté.

Un début de problématisation ...
ART
Le terme art (ars enlatin traduit le mot grec technê) désigne aussi bien la technique, le savoir-faire, que la création artistique; la recherche du beau*. S'ajoutant ou se substituant à la nature, l'art peut aussi s'entendre dans le sens quelquefois péjoratif d'artifice. En tant que pratique, il est le fait de l'artisan, celui qui maîtrise un art dans le premier sens, ou de l'artiste, qu'un talent ou un génie particulierrend apte à créer la beauté. Comme le suggère l'expression de beaux-arts, un rapport existe entre ces deux sens; toutefois, la création artistique et l'oeuvre d'art ne s'expliquent pas uniquement par la possession d'une maîtrise.
-Art et technique
Si l'art est une technique*, un savoir-faire, il suppose l'apprentissage d'un certain nombre de règles et de procédés, ainsi que l'acquisition d'unehabileté. Il s'oppose aussi bien à la science*, qui est un savoir théorique, qu'à la pratique aveugle ou à la routine. Lorsque Jean-Jacques Rousseau* parle de l'éducation comme d'un art, il veut dire qu'aucun savoir théorique ne garantit le succès de l'éducateur. À l'inverse, la pratique irréfléchie de l'éducation que l'on peut observer tous les jours n'est pas satisfaisante. L'art est une...
tracking img