Art et imitation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MICHELET
Anais
20901948

Dissertation

Nous allons ici nous intéresser au sujet vaste qu’est l’art. En effet selon N. Goodman, la représentation n’est pas qu’une affaire d’imitation. Dans représentation on peut ici entendre la reproduction, et donc de manière plus général la création artistique. L’art est issu du latin ars qui signifie habileté, connaissance technique. Pour Goodman, il nefaut donc pas limiter l’art qu’à une simple imitation du réel. Il est cependant difficile de créer sans se référer à une quelconque réalité. Toute création artistique est dans bien des cas influencée par notre quotidien et donc par le réel. Peut-on appeler art la représentation d’une chose qui existe déjà ? Ou bien l’innovation est-elle primordiale lors de la création artistique ? et d’unemanière plus générale, quelle place occupe l’imitation dans l’art ?
Pour répondre à cette interrogation, nous nous sommes focalisés sur les écrits de plusieurs philosophes qui s’étaient avant nous pencher sur la question.
Nous verrons donc dans un premier temps que pour Platon, et Taine l’art n’est qu’imitation.
Puis nous verrons dans un second temps la fonction de l’art et la notion du point de vuede Hegel.

Nous allons donc voire ici les points de vue de Platon et Taine concernant l’imitation.

C’est dans le livre dix de la République que Platon développe sa théorie sur l’art et l’imitation. Son texte est composé de dialogue philosophique. Le dialogue est une forme littéraire qui visait à rechercher ensemble la vérité. Dans son livre dix, Platon condamne les poètes. Pour lui les poètessont des maître d’erreurs : ils donnent de mauvais exemples à la la jeunesse et ils racontent des choses condamnables. Les poètes ne sont que des imitateurs. Mais on peut alors ce demander ce qu’est l’imitation pour Platon ? L’imitation consiste à reproduire l’image d’un objet matériel qui n’est lui-même que la copie d’un objet. Ainsi, les poètes ont une idée et à partir de cette idée ilscréent une œuvre. Pour Platon seul l’idée est la réalité et le reste n’est que copie. Pour affirmer son propos, il explique que lorsque on visualise un lit, seul l’idée, le concept de lit est la réalité. La création du lit par l’artisan et ensuite la représentation du lit ne sont que des copies et donc de l’imitation. Et ces copies ne peuvent pas être parfaitement exactes, se rapprochent le pluspossible du concept de lit mais ne l’atteigne pas complètement. Les artistes nous éloignent de la réalité et donc de la vérité. Avec les arts, nous sommes dans l’imitation et donc dans le mensonge et l’illusion. De plus pour Platon l’art de l’imitation, qui ne tient que des apparences, tient de l’opinion vulgaire. L’œuvre de l’imitateur s’adresse aux facultés inferieurs de l’homme. Platon fustigeainsi la poésie : pour lui, elle s’attache surtout à décrire les passions de l’âme alors qu’au contraire il faut maîtriser ces passions et les sentiments. Il affirme qu’il ne faut pas tolérer dans la cité, les poètes, à l’exception de ceux dont les œuvres sont des chants de louanges à la gloire de grands citoyens. Pour Platon, il faut opter pour une poésie qui soit tourner vers le courage, la maîtrisede soi, de la justice et donc vers le grand combat de la vie. Il ne faut surtout pas céder à ce qui est vulgaire, ce qui est raconté pour meubler l’imagination. On a, au début du texte, l’impression que l‘art n’est que imitation, mais ensuite Platon se concentre sur l’utilité de l’art puis sur l’utilité de chacun dans la cité et donc il va chercher à savoir si les artistes sont utiles dans lacité. Ce qui préoccupe Platon c’est l’homme, et par extension une cité où les hommes peuvent avoir le nécessaire pour tendre vers la justice. Pour lui, la recherche de l’être humain vertueux est primordiale. Ainsi les œuvres doivent servir à donner une bonne éducation aux futures citoyens. Pour Platon, l’organisation de la cité est basée sur l’éducation, et il faut former les citoyens à...
tracking img