Art plastique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2149 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
The artist is present est une performance qui date du 14 mars et du 31 mai 2010. L'artiste s'appelle Marina Abramovic. C'est une artiste serbe né à Belgrade en 1946. Elle fais partie du mouvement art corporel. L'oeuvre à été réalisée dans l'atrium du MOMA de New York, à l'occasion de la l'exposition qui est consacrée à Marina Abramovic. Cette performance dure 700h. Chaque spectateur qui lesouhaite s'assoit en face de l'artiste en silence et reste de 1 minute à plusieurs heures selon son bon vouloir.
Olpaka est un ensemble d'acrylique sur toile de l'artiste Roman Olpaka. Cet artiste est un peintre français d'origine polonaise. Il est né en 1931. Depuis 1965, il peint des lignes avec des nombres en ordre croissant sur des toiles, afin d'inscrire une trace dans le temps irréversible. Cestoiles font 196x135 cm, elle sont de tailles humaines. De plus, à chaque numéro peint de la dernière toile l'artiste se prend en photo. Afin de montrer la transformation de son visage selon la durée. Ces photographies font 31x24cm, c'est un petit format.

Dans un premier temps nous pouvons nous poser la question de la mise en scène. L'œuvre de Marina Abramovic montre tout simplement une tableet deux chaise. Le spectateur est ainsi placé face à l'artiste. Ils ne sont que deux. Leur regard est obligatoirement plongé l'un dans l'autre. La table est positionnée au milieu d'une grande salle. Il y a un espace entre les sujets et les témoins de la scène. Il règne un silence de marbre dans cette salle, l'artiste et le spectateur placé en face de lui sont comme plongé dans une grande réflexion.De plus, ils sont éclairés par un projecteur. Les témoin peuvent donc admirer une œuvre. En effet, l'artiste et le volontaire qui est devant elle forme à eux deux une œuvre. Il s'agit d'une performance pour l'artiste. Marina Abramovic porte une longue robe rouge qui peut faire référence au tapis rouge qu'on peut trouver dans les musée près des œuvres d'art.
Pour l'œuvre de Roman Opalka, la miseen scène est différente. Il trace le chiffre 1 à gauche d'une toile, en blanc sur noir. Ceci est le commencement de son « projet de vie ». Il peint ainsi des séries de nombres du haut à gauche au bas à droite de ses toiles avec une moyenne de 380 nombres par jour. A chaque toiles finis, l'artiste se prend en photo avec une chemise blanche et dans un éclairage très clair. Il montre ainsi lesannées qui s'écoule et la transformation du visage. Arrivé à 1 millions, il décide d'éclaircir par 1% de blanc chacune de ses toiles afin d'obtenir à la fin un monochrome. Les chiffres sont infinis donc pas de fin mais le corps lui est mortelle et la mort est la fin de la vie.
La mise en scène est tout autre dans l'œuvre de Orlan. L'artiste porte une robe conçu avec les voiles de son mariage. Ellemesure à l'aide de son corps le Centre Georges Pompidou. Elle prend des photos en noir et blanc ce qui peut rappeler les début cinématographique. Ensuite elle place sa robe sous une vitrine, comme quelque chose de précieux. Elle affiche les photos prise dans des cadres. L'artiste créer également une plaque commémorative pour montré l'importance de sa performance. De plus, elle se prend en photoglorieuse avec la fiole en verre où repose le liquide de rinçage de la robe. C'est une mise en scène pour montrer l'importance de sa performance.

Dans la performance de Marina Abramovic, le rapport au lieu est important. En effet, celle ci se passe à l'atrium du MoMa de New York. C'est ici que se passe une rétrospective très importante de cette artiste. Elle vient en personne à cette exposition etfait d'ailleurs participer les spectateur à sa performance. Le lieu étant adapter à la concentration et au silence. L'artiste créer une œuvre dans la salle où est exposé les œuvres de sa vie. Les spectateurs peuvent donc admirer le travail de l'artiste et une de ses performance en direct et comprendre son approche personnelle.
L'œuvre de Roman Opalka n'a pas de réel rapport au lieu. Au...
tracking img