Article 1 charte des nations unies (commentaire)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1240 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Titre : « La paix (...) internationale »

Introduction :

L’ébauche d’une gouvernance mondiale ainsi qu’une résolution des conflits à l’échelle internationale paraît désormais possible, ce document en est le symbole : l’article un du chapitre premier de la Charte des Nations Unies de 1945. Lors de la conférence de Dumbarton Oaks à Washington en automne 1944, une maquette de la Charte desNations Unies fut réalisée par les représentants de la Chine, des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'URSS. Leurs travaux constituent la base de cette Charte qui sera ensuite retravaillée durant la conférence de San Francisco, regroupant 51 États, qui donneront naissance à la Charte des Nations Unies signée le 26 juin 1945, une œuvre empreinte d’un souci de conciliation qui conduit à l’établissementd’une alliance commune.

Elle s’adresse à l’humanité dans le but promouvoir certaines valeurs, associées à une volonté de sauvegarder la paix et la sécurité internationale, de même que d’instituer entre les nations une coopération tant économique, sociale que culturelle.

L’organisation des Nations Unies dotée de sa Charte naît au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale venant ainsi supplanter laSociété des Nations qui s’avère être impuissante et marquée d’une incivilité forte, et en conséquence qui a échoué dans sa mission fondamentale de prévenir les conflits mondiaux.
Les grandes lignes de l’article un du chapitre premier de la Charte des Nations Unies nous renvoient une vision idyllique de l’humanité, avec une organisation performante qui fonctionne admirablement et qui estomniprésente. Il faut néanmoins nuancer ces propos, le bilan de l’organisation des Nations Unies comporte certes de multiples réussites mais aussi des échecs.

« Maintenir la paix (...) internationale ». Les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale ont véritablement poussé les États à instaurer une sécurité mondiale contribuant à la paix internationale. La volonté des peuples est désormais de réellementassurer une résolution pacifique des conflits. Cette volonté était déjà présente dans l’Entre-deux-guerres, notamment avec le traité Briand-Kellog qui fut signé le 27 août 1928 par une soixantaine de pays « condamne le recours à la guerre pour le règlement des différends internationaux » ; par ce traité la guerre est mise hors la loi, il impose de régler les différends par la diplomatie. Bien qu’ilait suscité de nombreux espoirs dans l’élaboration d’un monde pacifique, néanmoins il n’a pas permit la prévention des conflits comme en témoigne l’éclatement de la Seconde Guerre Mondiale. « Réprimer tout acte d’agression » est garanti par le présent article un contribuant indéniablement au maintien de la paix. La conférence de Yalta en 1945 réprime avec fermeté les cruautés de la Seconde GuerreMondiale et vise à la stabilité du monde après la victoire. On peut percevoir ici les prémisses de la Charte des Nations Unies car cette conférence de Yalta est à la genèse de la conférence de San Francisco. Le but majeur de cet article est d’établir une culture de la paix dans le monde. L’organisation des Nations Unies l’a nettement démontré encore récemment par son intervention au Sud Soudan,aboutissant le 9 juillet 2011 à l’indépendance de ce pays devenu ainsi la plus jeune nation du monde ; de même actuellement la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) qui tente de maintenir la paix. Assurer la paix internationale est primordial depuis 1945 mais cette Charte s’est avérée quelque peu impuissante lors de certains évènements qui l’ont suivie, en particulier la période de la GuerreFroide.

« Principe de l’égalité (...) des peuples ». La Charte des Nations Unies dès son premier article pose le principe du droit des peuples à disposer d’eux mêmes, ainsi elle défend l’égalité entre les peuples. Mais ce principe bien qu’il soit déjà reconnu par certains pays par exemple la France dans la Déclaration des Droit de l’Homme et du Citoyen dès 1789, a beaucoup de mal à être...
tracking img