Article philosophe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : Dans l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert, de nombreux articles dépassent leur vocation première d’information et d’explication, de « Dictionnaire raisonné des sciences et des arts ».
C’est le cas dans cet article « Philosophe » rédigé par Dumarsais : plus qu’un portrait moral et intellectuel de l’homme des Lumières, l’auteur propose une véritable apologie de ce nouvel idéald’ «honnête homme »
On se demandera comment l’auteur transforme un article de dictionnaire en éloge des Lumières.

I-Un portrait intellectuel et moral du philosophe des Lumières
Dumarsais, conformément à l’esprit de rationalité des Lumières, compose un article construit, logique, empreint de la rhétorique rigoureuse des philosophes.

1)Un article bien organisé, à visée argumentativeL’organisation du texte, tout d’abord, révèle la volonté de persuasion de Dumarsais. L’article est clairement divisé en portrait moral (les trois premiers paragraphes) et social du philosophe (la fin du texte). De plus, on remarque que chaque paragraphe développe l’illustration d’une qualité du philosophe : la capacité à raisonner dans toutes ses actions sans se laisser influencer par la religion dans lepremier, l’évitement des passions souligné par l’image des ténèbres (2e paragraphe), enfin, la capacité à suspendre son jugement en cas de doute dans le paragraphe 3. L’énumération de ses qualités « raisonnables » et « intellectuelles » se fait à l’aide de connecteurs logiques qui soulignent la rigueur intellectuel de Dumarsais et clarifient le texte, comme « l’esprit philosophique est donc » l.22,« mais ce n’est pas » l.24, « au lieu que » l.13. Ces connecteurs logiques montrent une réflexion qui avance pas à pas.
On peut relever en outre le lexique de la Raison : « connaître ; causes ; connaissance ; causer ; être raisonnable ; la raison détermine le philosophe » (paragraphe 1).
Pour accentuer l’effet de rigueur de ce lexique, Dumarsais emploie des démonstratifs et des présentatifs « cesont » l.12 ; « c’est » l.21 qui mettent en valeur sa démonstration.
Dumarsais est en accord avec la visée d’un dictionnaire encyclopédique : rigueur et clarté. Mais Dumarsais dérive rapidement de la définition attendue dans ce genre d’ouvrage d’un « philosophe » vers un portrait intellectuel de celui-ci.

2)Un portrait intellectuel :
Chaque paragraphe correspond en effet à la descriptiond’une qualité du philosophe. Dans le premier paragraphe, c’est la Raison qui est exposée, avec le lexique de la rigueur cité plus haut.
Dans le second, la capacité du philosophe à réfléchir alors que les autres hommes se laissent mener par les préjugés et les habitudes. On remarque le lexique de l’obscurité « les ténèbres »l.14, « la nuit »l.14 qui désigne par métaphore la superstition et l’ignoranceet qui s’oppose par antithèse au lexique de la lumière, symbolisant, lui, l’intelligence et la Raison « flambeau »l.15. Cette métaphore est emblématique des philosophes des « Lumières » que Dumarsais ne pouvait pas ne pas employer.
Le troisième paragraphe est quant à lui consacré à la modestie intellectuelle du philosophe qui « sait demeurer indéterminé » c'est-à-dire qu’il sait demeurersceptique, position philosophique qui consiste à laisser son jugement en suspens quand on ne peut démontrer scientifiquement une idée, une vérité. Cette modestie est exprimée par le choix des mots : « il se contente ; où il peut ; il ne confond point » l.17-18. Le philosophe est mis en valeur par opposition aux autres hommes qui sont qualifiés négativement. Dans ce paragraphe par exemple, les termes «maîtresse » et « corrompe » renvoient au lexique négatif de la débauche.

3) Un portrait moral :
Après un paragraphe de transition (4e) qui ménage une gradation « il porte plus loin son attention… », Dumarsais poursuit le portrait du philosophe par l’exposé de ses qualités morales et sociables. Le lexique de la sociabilité est en effet bien présent : « commerce des autres nécessaire » ;...
tracking img