Article politique sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5439 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Article
« Politiques sociales  : un enjeu de santé publique ? » Mélanie Bourque et Amélie Quesnel-Vallée
Lien social et Politiques, n° 55, 2006, p. 45-52.

Pour citer cet article, utiliser l'adresse suivante :
http://id.erudit.org/iderudit/013223ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.

Ce document est protégépar la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html

Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à
Montréal. Il a pour missionla promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : erudit@umontreal.ca

Document téléchargé le 17 April 2011 11:43

Politiques sociales : un enjeu de santé publique ?
† †

Mélanie Bourque et Amélie Quesnel-Vallée

L’association entre conditionssocioéconomiques et santé des populations est largement documentée, mais peu d’études ont porté sur la contribution des politiques sociales à cette relation. En outre, vu la quasiabsence de politologues dans le champ de la santé des populations, la conceptualisation des politiques publiques demeure sommaire, et plus intuitive qu’empirique. Dans un texte récent sur les déterminants de la santé, Hilary Graham(2004) note que la recherche dans ce domaine gagnerait à une meilleure compréhension des politiques publiques et des contextes dans lesquels elles sont mises en œuvre 1. Parmi les quelques études sur la régulation politique et sociale et la santé des populations, Maderbacka et al. (2001) et Lissau et al. (2001) ont cherché à comprendre les effets de la crise du marché du travail sur les inégalitéssociales de santé, respectivement en Finlande et au Danemark. De leur côté, Lahelma et al. (2001) ont étudié comment,


depuis le milieu des années 1980, la dérégulation a influé sur les inégalités de santé en Suède. Ce sont là des études novatrices du point de vue des déterminants sociaux de la santé, mais le lien avec la régulation étatique n’y est présent qu’en toile de fond. Parallèlement,en sociologie politique, une abondante littérature a montré depuis les années 1990 que les régimes d’État providence sociaux-démocrates proposent des filets de sécurité sociale plus complets que les régimes conservateurs et libéraux. Ainsi, la Suède, la Norvège et la Finlande feraient mieux en matière de protection sociale que la France, le Canada ou l’Angleterre (Esping-Andersen, 1999; Martin,1997; Dufour, Noël et Boismenu, 2001). Les régimes d’État providence sociaux-démocrates auraient mieux réussi que les autres régimes à pallier les inégalités, par la redistribution des richesses

et une politique de plein emploi (Baker, 1996). L’analyse des politiques familiales n’a pas échappé à cette catégorisation des États et des politiques providentialistes, et elle a fait ressortir desdifférences significatives entre les pays. Plusieurs chercheurs concluent ainsi que la politique familiale suédoise, plus propice à l’inclusion dans le marché du travail (donc au plein emploi) et plus universelle, réduit la pauvreté des familles (Baker, 1996; Gauthier, 1996). Si ces travaux ont mis en évidence le rôle des politiques sociales dans le développement des inégalités socioéconomiques, ilsn’ont pas accordé autant d’attention à d’autres objets, telle la santé. Or les transformations des politiques familiales — politiques de congés parentaux, allocations familiales, systèmes de garderies, soutien offert aux familles à faible revenu 2 — affectent la santé des parents, et il est intéres†

Lien social et Politiques–RIAC, 55, La santé au risque du social. Printemps 2006, pages 45-52....
tracking img