Article revue terrain n°35

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1196 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Article revue terrain n°35 : « Quand intérêts et sentiments se mêlent » par Tiphaine Barthélémy

Tiphaine Barthélémy est maître de conférence à l'université paris 8 et travaille sur les systèmes de parenté au travers de la transmission, des héritages, ainsi que des structures sociales qui englobent ces phénomènes. Dans cet article, elle tente de définir le caractère des liens qui unissentparenté et argent au long du XVIIIe et du XIXe siècle, au travers de correspondance nobles et bourgeoises de la région de Nantes et Morlaix. Les cas présentés sont un cadet de famille noble qui demande à son frère aîné, principal bénéficiaire de l'héritage paternel, de lui rembourser de l'argent prêté et ce juste avant la révolution de 1789. Le second cas est un bourgeois lésé dans son héritage quilors de la constitution de son testament au début du XIXe siècle, opte pour un partage égalitaire entre ses deux enfants, son fils et sa fille, tandis que son fils lui reproche ce choix qui selon lui, lèse ses intérêts. Le troisième cas présente un bourgeois de la première moitié du XIXe siècle, qui s'est fort enrichi au cours de sa vie par sa force de travail et qui arrive à un certain âge (43ans)toujours célibataire; il décide alors de prendre une épouse et par le biais d'un ami entremetteur, il choisit une fille de bonne famille dont le père ainsi que le futur époux, se soucient bien plus du profit engendré par ce mariage, que de considérations sur la lignée des familles. Enfin, le dernier cas met en scène le fils d'une famille bourgeoise qui est envoyé en ville pour suivre des études etqui réclame régulièrement de l'argent à son père, requête souvent rejetée, qui démontre l'évolution des mentalités au cours du XIXe siècle, avec la distinction progressive entre argent et affection, légitimité de la fortune et force de travail, ainsi que la modification de la hiérarchie sociale de la bonne famille à la famille qui a de gros moyens. Tiphaine Barthélémy relève plusieurs évolutions(dans le sens de modifications au fil du temps) au cours du XVIIIe et du XIXe siècle :

1.Une évolution entre richesse liée à l'héritage d'un lignage et celle obtenue par sa propre force de travail : Celle-ci est visible à travers l'exemple 1 et 3, avec d'une part le cadet de famille noble qui hérite de biens mais surtout d'un nom et d'un groupe ou réseau, lié aux relations entretenues depuisdes générations par sa famille d'avec d'autres familles au travers de mariages ou d'alliances, et d'autre part le cas du fils de notables bourgeois qui a certes hérité d'une petite fortune de ses parents, mais qui voue sa vie à la faire fructifier tandis que le cadet tente de maintenir son niveau voire participe au déclin de la fortune héritée.

2. Une évolution entre héritage hiérarchique etégalitaire : La tendance plus ancienne, liée au lignage noble, veut que l'héritage soit partagé proportionnellement au rang de naissance ainsi qu'au sexe des différents enfants, avec toujours le premier né homme, qui reçoit la plus grosse part, notamment du fait qu'il reçoit le titre de son père. Cet héritage hiérarchique est illustré par le 1er exemple tandis que le partage égalitaire est institué parla famille bourgeoise post-révolutionnaire, avec le père qui choisit de diviser ses biens de manière équitable entre son fils aîné et sa fille cadette, sans tenir compte ni du sexe, ni de l'ordre de naissance. Cette évolution ne se fait pas sans tension, puisque le fils invoque la tradition pour récupérer la meilleure part de l'héritage.

3.Une évolution du rapport entre demande d'argent etlien de parenté : Dans l'exemple du cadet de famille noble ainsi que dans celui donné en introduction, demander de l'argent prestement à son frère ou bien réclamer une part de l'héritage de son beau-père afin de garder son autonomie, ne paraît pas déplacé; en effet, dans les lettres du cadet, se mêlent demande d'argent et déclarations d'affection sans que cela n'entraîne une altération des
liens...
tracking img