Article-stress au travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (727 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« J’en peux plus », avait confié Jean-Paul à des collègues

Il était 8 h 45 hier matin. Jean-Paul Rouanet, 51 ans, employé de France Télécom à Annecy-le-Vieux, gare son véhicule sur la banded’arrêt d’urgence de l’autoroute A 41 (dans le sens Chambéry-Annecy), à hauteur du viaduc d’Alby-sur-Chéran, à quelques kilomètres d’Annecy. Quatre-vingts mètres à 100 m plus bas, des témoins aperçoiventl’homme, comprennent qu’il va sauter et tentent de l’en dissuader en criant.
Après un moment d’hésitation, Jean-Paul Rouanet enjambe le parapet et se jette dans le vide. Il est le 24e salarié de FranceTélécom à se donner la mort depuis février 2008.

« Il m’a dit que ce changement de métier était difficile »

Dans sa voiture, les gendarmes ont retrouvé une lettre dans laquelle il met directement encause le management de son entreprise et explique son mal-être. « Il n’y a aucune ambiguïté sur la motivation de cet homme à se suicider. C’est lié à son travail », confirme un enquêteur. L’hommeétait marié, père de famille et vivait dans un petit village près d’Annecy. Il y a deux mois, il avait été muté dans un autre service. Il travaillait désormais sur une plate-forme téléphonique àAnnecy-le-Vieux. « Il avait perdu son emploi à l’agence Entreprise d’Annecy et on lui avait imposé de venir travailler ici. On ne lui a pas laissé le choix », indique Olivier Dunand, délégué CFDT.
Sur lesite d’Annecy-le-Vieux, les collègues de Jean-Paul Rouanet sont effondrés à l’annonce de son suicide, certains pleurent. « Jean-Paul a deux gamins de 12 ans et 8 ans. Vous imaginez ses enfantsaujourd’hui ? Que vont-ils penser de France Télécom ? Que ce sont des assassins ! » Tous les soirs, Jean-Paul confiait à la collègue avec laquelle il rentrait du boulot : « J’en peux plus ! C’est pas fait pourmoi. » « Mais, ici, ils s’en moquent ! » explique Danièle Rochet, du syndicat SUD.
Jean-Paul Rouanet était un homme discret. Il se confiait seulement à quelques collègues. « Il m’a dit que...
tracking img