Arts et litterature

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3610 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rappels sur l’histoire des genres littéraires

Genre : Du latin « Genis » « Generis » : la souche commune, la race, le genre humain.
«  Le genre est une catégorie qui permet de réunir, selon des critères divers, un certain nombre de textes », Dictionnaire des littératures de langue française, Bordas, 87, article « genres littéraires ».

L’origine des genres littéraires

Dés l’antiquitégrec, la poésie, le théâtre et d’autres formes d’art (architecture, sculpture…) ont une origine sacrée, religieuse, cultuelle.
La littérature et les arts sont nés du culte, de l’hommage que l’homme vouait à ses dieux et qu’il cherchait à imiter. (Platon)
L’art relève de la création. (Aristote)
On représente les dieux par le récit oral, le théâtre, la danse, la musique et la sculpture et ce demanière symbolique. Carl Gustave Jung parle d’ « inconscient collectif » : fonds culturels communs de l’humanité transmit de génération en génération par la littérature orale (conte, légende, proverbe, dicton,…)
Ex : Athéna chouette = sagesse, bouclier, glaive = force, courage.
Œdipe berger, aveugle, boiteux (un pied dans le réel et un dans l’irréel)
La littérature est les artsillustrent les grandes préoccupations de l’humanité :
* A quoi aspire l’homme ? (l’amour, la richesse, le bonheur, l’immortalité)
* Ce que l’homme admire (la beauté, la force, la gloire)
* Ce que l’homme redoute (l’incompréhension, la souffrance, la mort)

Deux dieux président aux arts :
* Apollon à la poésie (Platon)
* Dionysos au théâtre (Aristote)

Origines de la poésieLa poésie antique va de paire avec la musique et la danse, elle sert à valoriser Apollon. Callimaque écrit dans son Hymne à Apollon « nul autant qu’Apollo, n’a d’arts dans sa main. Il y a dans son lot et l’archet et l’aède, car l’arc est son bien et le chant aussi « 
Apollon = Phoebus = Lumière en grec = le brillant
Il symbolise la beauté idéale, l’immortalité, la force, la grandeur et lesarts. Dans la représentation c’est un homme jeune et vigoureux qui parcourt le monde avec son arc pour tuer les monstres. Il inspire la vérité aux devins mais aussi aux poètes. Ainsi il inspirera Orphée. Orphée est un demi-dieu qui symbolise l’artiste qui ne peut créer que dans la souffrance.

Origines du Théâtre

Dionysos est le dieu à l’origine du théâtre. Fils de Zeus et d’une mère mortelle,Sémélé fille du roi de Thèbes, il est le seul demi dieu à être considéré comme un dieu a part entière. On le représente comme un être laid, cornu, boiteux avec une flûte a deux becs (aulos). Il subit la jalousie d’Héra, Hermès le protégera en le transformant en bouc.
Le personnage de Dionysos a inspiré le personnage du diable dans la religion chrétienne et va devenir une figure récurrente de lalittérature. Il est associé à la fécondité, la virilité, la sexualité débridée car il est le dieu du vin, des excès, de la démence, de l’illusion et des orgies. Ce dieux incarne par ses excès une menace pour l’ordre établit. Le rituel célébré en son honneur nécessitait de la sauvagerie et de l’abondance (vin, nourriture…). Contrairement à Apollon dieu de la mesure. On lui rend hommage lors desgrandes Dionysies (printemps) en faisant une tragédie (un rituel qui réunit 3 formes d’arts : musique, chant et danse). Il y a trois illustres vainqueurs de tragédie :
* Eschyle : L’histoire d’Oreste et de Prométhée
* Sophocle : Eudype Roi (Corneille)
* Euridipe : Phèdre (Racine)
La poésie et le théâtre antique, bien qu’issu d’une même tradition religieuse, se distingue au plan cultuelleainsi qu’au plan philosophique.
Le néoplatonisme : théorie de Planton revue et corrigée par la religion chrétienne. La théorie de Platon se base sur deux mondes :
* Le monde du sensible lié à l’expérience que l’on obtient le long de son existence.
* Le monde de l’intelligible lié à l’observation et a l’analyse.
Le monde du sensible nous égare de la vérité à atteindre et des que...
tracking img