Asfasf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans cette fable, La Fontaine développe le thème de l'orgueil à travers du lièvre. Celui-ci présente une trop grande estime de lui et pourrait perdre un pariavec son adversaire. En effet, l'auteur utilise une question pour démarquer ce trait : « Si tôt ? Êtes-vous sage ? » (v.4) pour signifier que cet animal a beaucouptrop confiance en lui, est trop sûr de lui et de sa victoire. D'ailleurs, l'animal léger parlait beaucoup trop pour rien dire : « Tient la gageure à peu de gloire» (v.24) cette hyperbole démontre qu'il sous–estime trop son compétiteur. De plus, ce même personnage ne veut pas une victoire facile. Premièrement, Jean de LaFontaine démontre par une périphrase que le coureur laisse des chances au reptile : « Il laisse la tortue aller son train de Sénateur » (v.19-20) Deuxièmement,lorsque la tortue arrive près du bout de la carrière, le petit mammifère a réalisé qu'il était temps de partir : « […] Il partit comme un trait » (v.30) cettecomparaison démontre comment il était surpris et est parti le plus vite qu'il le pouvait, mais sans succès. Finalement, cette petite bête a perdu tout son temps etl'écrivain met en évidence une énumération : « […] du temps de reste pour brouter, pour dormir, et pour écouter d'où vient le vent » (v.17à19) Ainsi, cet herbivoresauvage fait tout sauf courir la course : « Il broute, il se repose, il s'amuse à toute autre chose qu'à la gageure » (v.25à27), ces actions énumérées dans le texteprouve qu'il ne fait rien que se vanter et prendre ça relaxe. Par cela, La Fontaine respecte tout à fait l'un des objectifs du courant classique.
210 mots.
tracking img