Asie du sud est

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1590 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Asie du Sud-est est une région de l'Asie, qui désigne les pays situés entre l’inde, la Chine et l’Australie. Cette région couvre une zone qui approche les 4 000 000 km2 et comporte 593 millions de personnes, soit 10% de la population mondiale, son PIB avoisinant les 3000 milliards de dollar et affiche un commerce dépassant les 1 500 milliards de dollar par an. qui a du mal à développerl’intégration concrète de ses membres pour constituer une force économique régionale de taille. Dans ce contexte, il serait judicieux de s’interroger sur les aspects variés et contrastés des pays de la zone et sur les efforts déployés par l’Asie du sud-Est pour se libérer de ses verrous.

Composé d’une population hétéroclite et marqué par les problèmes frontaliers et un déséquilibre decroissance économique, l’Asie du Sud-est s’appuie sur son association économique (ASEAN) pour développer une coopération avec les géants de l’économie mondiale et encourager les investissements directs étrangers dans l’objectif de dépasser ses difficultés d’intégration régionale.

Pour cerner au mieux ce sujet, seront d’abord traités les aspects variés et contrastés de l’Asiedu sud-est, ensuite les efforts déployés au sein de l’ASEAN et enfin le développement d’une coopération économique au niveau international.

ID1 : En plus d’une population hétéroclite, les différents frontaliers et les déséquilibres économiques que connait l’Asie du sud-est constituent les aspects contrastés de la région.

IS11 : D’abord l’Asie du Sud-Est comporte une populationhétéroclite entravant son intégration régionale. En fait, cette région contient une mosaïque ethnique et des identités religieuses hétérogènes qui font de la zone un terrain propice pour les conflits ethno-religieux, entravant ainsi l’intégration régionale de cette espace géographique. A titre d’exemple, la crise asiatique de 1997-1998 a aggravé les tensions ethniques et religieuses entre lesindividus et les groupes ethno-religieux des pays de l’Asie du sud-est.

IS21 : Ensuite, les différends frontaliers constituent des limites majeures pour l’intégration régionale de l’Asie du Sud-est. Dans ce cadre, les problèmes des frontières et les rivalités historiques qui persistent dans la région entravent souvent les négociations pour une intégration régionale en bonne et du forme.Les exemples de la Thaïlande avec le Myanmar, et du Vietnam avec le Cambodge, sont significatifs.

IS31 : Les déséquilibres économiques considérables que connait la région représentent des freins pour l’intégration régionale. Dans ce sillage, il faut noter que La croissance économique importante que connaissent les Etats d’Asie du Sud-Est se traduit souvent par des disparitéssociales béantes qui pourraient créer de nouvelles lignes de tension intra-communautaires, affectant ainsi l’intégration régionale de cette partie de l’Asie. L’exemple des troubles en Indonésie en 1998, consécutifs à la crise économiques, est révélateur.

Ainsi, la variété ethnique et religieuse de la population de l’Asie du Sud-Est attisée par les disparités sociales dues à la croissanceéconomique déséquilibrée, que connait la région, viennent s’ajouter aux problèmes frontaliers pour constituer les contrastes majeurs de cette partie du globe. Les pays de cette région déploient des efforts colossaux pour développer leur intégration régionale au sein de l’association des nations de l’Asie du sud-est.

ID2 : les pays de l’Asie du Sud-Est ont intégré l’ASEAN au sein de laquelle ils ontcrée une zone de libre échange pour renforcer leurs échanges et combler l’écart creusé entre ses membres.

IS12 : D’abord, les pays de l’Asie du Sud-est ont tous intégré l’association des nations de l’Asie du Sud-Est(ASEAN) pour dépasser leurs difficultés. De ce fait, cette association créée en 1967 par cinq Etats comprend depuis 1999 tous les Etats de l’Asie du Sud-Est, son objectif...
tracking img