Asie orientale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1444 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
b. Une différenciation et une hiérarchisation internes, mais aussi des similitudes paysagères
La densité du semis ne doit pas masquer une hiérarchie et une différenciation très fortes entre entités, mais aussi à l’intérieur des entités. Le PIB de Tokyo (ville la plus puissante du monde) est 7 fois supérieur à celui de Séoul, 25 fois celui de Shanghaï, 1re agglo. chinoise). Ces écarts seretrouvent dans les fonctions de commandement.
En revanche, les principales métropoles présentent de fortes similitudes en termes de paysages comme le montrent les paysages urbains de centres d’affaires (CBD). L’acharnement à ériger des gratte-ciel de plus en plus hauts traduit bien aussi la volonté d’affirmer une puissance toute neuve.

3/ Des acteurs et moteurs de la littoralisation de l’espace

a.Le rôle de la configuration des territoires : deux villes portuaires, un archipel (Japon), une île (Taiwan), une péninsule (Corée du Sud), les puissances de l’Asie orientale ont une dimension littorale obligée. Mais même en Chine, les plus importantes agglomérations sont littorales.
b. La plus forte concentration de ports du monde
Avec ces villes, on est au coeur d’une des dynamiques de lamondialisation qui accorde une grande importance à la localisation littorale : activités portuaires (exportations, importations), l’Asie orientale compte 16 des 25 premiers ports mondiaux !
Ces ports sont le plus souvent très modernes, ils comptent parmi les plus grands ports de conteneurs du monde. Ils ont été à la base de la formation d’importantes ZIP (zones industrialo-portuaires) qui ont permisl’émergence industrielle, et économique, de l’aire de l’Asie orientale. Singapour, 1er port mondial, relié avec 600 ports dans le monde, est tout à fait représentatif de la puissance portuaire de cette zone.
c. La concentration du peuplement
La population se concentre sur les littoraux où les densités sont souvent très élevées à l’instar de la mégalopole japonaise de Tokaido (82 % de la pop. sur20 % du territoire). En Corée, le littoral accueille les 3/4 de la population, le pourcentage est encore plus élevé à Taiwan. A Hong-Kong et Singapour, elle est, par définition, 100 % littorale. En Chine, bien que ce soit un pays continent, le littoral fait partie de la « Chine pleine » qui regroupe 91 % de la population, se trouve sur 41 % du territoire.
d. La concentration littorale desrichesses
Cette concentration se retrouve en termes de richesses, mais aussi en termes d’attractivité économique. Ce sont les littoraux qui accueillent en priorité les IDE, d’où un processus cumulatif qui ne fait que creuser les écarts avec l’intérieur, comme en Chine.

B/
1/ Des cycles de la montée en puissance en phase avec l’évolution géopolitique de cette région
du monde

a. À partir de 1950,l’aire de l’Asie orientale devient, après l’Europe, un des théâtres et un des enjeux de la guerre froide. La révolution chinoise (1949), la Guerre de Corée (1950-1953), la guerre d’Indochine (1946-1954), la guerre du Vietnam (1965-1975) font apparaître, aux yeux des Etats-Unis, cette région du monde comme une des zones où la menace communiste est la plus dangereuse.
Pour la Chine, qui s’ouvre demanière spectaculaire à partir de la décennie 1980 et qui abandonne l’organisation économique communiste, on retiendra le forcing du président des Etats-Unis Clinton, pour faire adhérer la Chine à l’OMC et les importants IDE étatsuniens.
b. Les Quatre dragons
Ils vont beaucoup s’inspirer du modèle japonais, mais en tenant compte des spécificités nationales et locales. Les pays étaientconfrontés à des difficultés de développement, ils (Corée du sud, Taiwan) ont su « marcher sur les deux jambes » en associant agriculture et industrie. Une forte scolarisation, un État autoritaire et interventionniste (nuancer pour Singapour), de la main d’oeuvre à bon marché, une « taylorisation primitive », une industrie substituant d’abord les importations aux exportations, puis favorisant les...
tracking img