Assomoir chute de coupeau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (740 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION :
L’extrait que nous allons étudié est tiré du roman L’Assommoir de d’Emile Zola publié en 1877, septième volume de la série Les Rougon-Macquart. C’est un ouvrage totalement consacréau monde ouvrier. Lors de sa parution, ce roman suscite plusieurs polémiques car il est considéré trop rude, cru.
Le passage que nous allons analysé se trouve lors du quatrième chapitre. Ce chapitredébute par une ellipse (« ce furent quatre années de durent travail »). Gervaise et Coupeau l’ouvrier zingueur sont dorénavant mariés. Et Zola évoque les mérites d’un couple exemplaire d’ouvriers.Claude, le fils ainé de Gervaise est placé et échappe ainsi à l’influence néfaste du milieu et le couple donne naissance a un enfant ; Nana. Mais Gervaise accouche sur un paillasson , ceci est un signeprémonitoire de la chute social. Gervaise rêve d’acquérir une boutique et de devenir patronne. C’est d’ailleurs auparavant de partir visiter la boutique du petit mercier a louer que la chute survenu .Nous allons dans une première partie analyser la mise en scène de la chute, puis lors d’une seconde partie nous allons étudié, la restitution réaliste d’un métier, d’un langage.

I Analyse lamise en scène de la chute

La grave chute de Coupeau est le premier malheur qui s’abat sur la famille La scène est largement racontée avec une rechercher a la dramatisation. La montée dramatiquevers l’accident est rendue possible par plusieurs éléments qui crée un effet de suspens. Nous avons apprit précédemment la peur de Gervaise quand elle voyait son mari perché sur ces toits. C’est alorsque Zola nous décrit un artisan consciencieux, a l’aise, indifférent au danger , nous savons même que quelques minutes avant son accident le zingueur chantait sur le toit. Cependant, cette évocation deCoupeau contient aussi une progression dramatique. Le narrateur fais correspondre l’achèvement du travail de Coupeau «-Voilà, c’est fini … Je descends.» avec la fin du jour le crépuscule «Le soleil...
tracking img