Asynchrome tranfer mode atm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5152 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ATM

Introduction

Le protocole ATM est né de l'idée que les réseaux destinés à la transmission de la voix (réseau téléphonique), de la video (réseau cablé), et des données (jusqu'alors dominé par le système BISDN pour Broadband Integrated Services over Digital Network) devaient fusionner et n'utiliser plus qu'un réseau de câbles commun, ainsi qu'un protocole commun. Les caractéristiquesdu protocole reflètent les objectifs alors visés par le forum ATM : le protocole ATM s'appuie sur la notion de circuit virtuel, ce qui constitue un compromis entre des protocoles basés sur des circuits physiques comme ISDN, et ceux basés sur des paquets envoyés sans qu'une connexion soit préalablement établie (Switched Virtual Connexion) comme ethernet. La technique ATM est basée sur lasegmentation des données en cellules de taille unique En pratique, il semble que les applications premieres sur ATM, dans sa phase de gestation actuelle, sont surtout le fait de transport de donnees a haut debit.

I- Présentation
1- Origine

À l'origine, ATM était censé être la technique permettant le Broadband Integrated Services Digital Network (B-ISDN) qui remplaceraitle RTC existant. La suite complète de standards ATM propose des définitions pour les couches de niveaux 1, 2 et 3 du modèle OSI classique à 7 couches. Les standards ATM étaient dessinés sur des concepts destinés aux télécommunications plutôt qu'aux réseaux informatiques. Pour cette raison, un immense travail a été réalisé pour intégrer dans ATM le plus possible de technologies et conventions existant entélécommunications.
ATM est donc une technologie assez complexe, dont les fonctionnalités s'appliquent aussi bien aux réseaux globaux des sociétés de télécommunications qu'aux LAN plus réduits.
Le CCITT a cherché à mettre en place une interface réseau large bande pour l'utilisateur, le UNI (Broadband User-Network Interface), pour les réseaux à intégration de services (RNIS, ou ISDN pour IntegratedServices Digital Network).

2- Techniques

Les cellules qui transitent dans le réseau maillé ATM sont routées grâce aux informations contenues dans l'en-tête de celles-ci. L'association des techniques de multiplexage et d'échange est appellée ATM. Elle diffère de manière signifiante des techniques employées pour les interfaces utilisateurs faibles débits. Le CCITT parle d'un réseau RNISunique avec des accès bande étroite et large bande. Les cellules ATM sont transportées par la couche physique. ATM est destiné à transporter tous les services selon le même format. Les équipements de commutation n'ont pas à connaître les services qu'ils transportent. ATM est à la base de SMDS (Switched MultiMegabit Data Service) proposé par Bellcore comme le futur service des sociétés régionalesde la Bell.

II- La couche ATM

Structure d'une cellule

Une cellule ATM est composée de cinq octets d'en-têtes et de quarante-huit octets de contenu. Le protocole définit deux types de cellules : NNI (Network-Network Interface) et UNI (User-Network Interface).

|Diagramme d'une cellule ATM UNI |Diagramme d'une cellule ATM NNI|
|7 |7 |
|  |  |
|  | |
|4 |4 |
|3 |3 |
|  | ...
tracking img