Atala

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1021 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert
François-René de Chateaubriand François-René de Chateaubriand est un écrivain français né en 1768 et mort en 1848. Souslieutenant attiré par les hommes de lettres, il assiste aux débuts de la Révolution française avant de partir en Amérique chercher la gloire de l’explorateur et la fortune du pionnier. Blessé dans l’armée des émigrés, exilé enAngleterre où il connaît la misère, il juge son époque et sa propre vie (Essai sur les révolutions, 1797). Il rentre en France pour contribuer à la fois à l’annonce du « mal du siècle » (Atala, 1801, et René, 1805) et à la restauration de l’ordre moral (Génie du christianisme, 1802). Il rompt avec Bonaparte après l’assassinat du duc d’Enghien et illustre sa conception de l’épopée chrétienne (LesMartyrs, 1809). Déçu par la Restauration (qui l’a fait ambassadeur à Londres et ministre des Affaires étrangères) mais légitimiste par fidélité, il groupe autour de lui la jeunesse romantique et libérale, avant de se consacrer au poème nostalgique de sa vie et de son temps (Mémoires d’outre-tombe, 1848-1850). Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert est un roman publié en 1801 quiamalgame un conte américain et des récits d’explorateurs aux souvenirs du Chateaubriand voyageur de 1791. Ce roman semble avoir été conçu dans un premier temps comme un épisode de l’épopée américaine des Natchez, puis remanié pour illustrer dans le Génie du christianisme l’harmonie de la religion chrétienne avec les scènes de la nature et les passions du cœur humain, mais publié séparément dès 1801.Atala est, en quelque sorte, l’acte de naissance de Chateaubriand romancier : c’est le succès de cette œuvre qui fit connaître l’auteur. En flattant le goût du public pour l’exotisme et son penchant naturel pour une histoire d’amour pur et contrarié, Chateaubriand allait au-devant de la réussite. Par-delà ce triomphe, Atala peut être tenu pour le premier récit de toute une poétique romanesque où lapassion sera décrite comme sacrifiée et la mort comme fatal corrélat du désir. Pour écrire ce roman, Chateaubriand s’inspire des récits de voyage du XVIIIe de Cook et de Bougainville. Ceux-ci avaient révélés les mœurs candides des peuplades sauvages. I-. Résumé de l’œuvre Prologue Nous sommes en 1725. Un jeune Français nommé René se réfugie en Louisiane, sur la rive du Meschacebé, dans la tribuindienne des Natchez. Il est « poussé par des passions et des malheurs ». Chactas, le vieux sachem qui a jadis vécu en France, prend René en amitié lors d’une chasse au castor et lui donne comme épouse Céluta.

« Une nuit, à la clarté de la lune, tandis que tous les Natchez dorment au fond de leurs pirogues, et que la flotte indienne, élevant ses voiles de peaux de bêtes, fuit devant une légèrebrise, René, demeuré seul avec Chactas, lui demande le récit de ses aventures. » Ce récit comprend trois épisodes : « Les chasseurs », « Les laboureurs » et « Le drame ». Les chasseurs Vaincu avec sa tribu par les Muscogulges, le jeune Chactas fut recueilli et élevé par l'Espagnol Lopez. À vingt ans, épris de solitude, il reprit son arc et ses flèches et regagna les bois. Capturé par lesMuscogulges, il fut condamné à être brûlé. Mais, une nuit, la fille du chef, Atala, qui s'était éprise du captif, le délivra, et tous deux se réfugièrent dans la savane. Ils y vécurent une idylle, menant la vie simple et heureuse de deux êtres primitifs au sein d'une nature accueillante, la Providence leur prodiguant commodités et enchantements. Mais Atala, qui avait été élevée par sa mère dans la foichrétienne, devint pour Chactas « un être incompréhensible » : après avoir laissé échapper ces mots : « Où nous conduira cette passion? Ma religion me sépare de toi pour toujours », elle devint triste, montra « une profonde mélancolie ». Pendant des semaines, les fugitifs, quasiment nus, poursuivirent leur marche, mais un terrible orage les obligea à se réfugier dans la forêt. Là, en dépit de leurs...
tracking img