Atala

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6682 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Prologue :
Ses 2 parties sont inégales :
•    Le romancier plante le décor géographique (4 p.).
•    Il nous présente l’histoire de l’Indien Chactas, qui sera tout à la fois le narrateur et le héros masculin de l’histoire
L’histoire de Chactas est mêlée à l’histoire de France. En effet, dans sa jeunesse, cet Indien a connu Versailles et les tragédies de Racine. A présent, vieux et aveugle,c’est encore à un Français, le jeune René réfugié dans sa tribu, celle des Indiens Natchez, qu’il va raconter sa vie.
Le Récit :
La 1ère moitié du récit (39 p.) voit naître, puis s’épanouir l’amour entre Chactas et Atala, l’héroïne qui a donné son titre au livre.
13 pages évoquent ensuite l’existence harmonieuse des Indiens convertis au christianisme dans la mission du père Aubry.
Puis c’estla drame (21 p.) : Atala, vouée par sa mère à la chasteté, s’empoisonne pour ne pas céder à la tentation de se donner à Chactas.
En 9 p., enfin, le récit dépeint les funérailles de la jeune fille, et la douleur de Chactas s’arrachant à la sépulture et s’en éloignant à jamais.
Les chasseurs :
Cette 1ère partie se déroule en 3 temps :
•    De la naissance de Chactas à son émancipation
•   Chactas prisonnier chez les Muscogulges ; son amour pour Atala qui le convainc de s’enfuir
•    De la forêt sauvage à la Mission chrétienne
 
Tourments d’une jeune existence :
    A 17 ans, Chactas le Natché perd son père Outalissi dans un combat contre les Indiens Muscogulges de Floride. Touché « par sa jeunesse et sa simplicité », Lopez, un vieil Espagnol, le recueille et l’élève avec amour.Mais le dégoût des villes et le mal du pays minent la santé de Chactas, et son bienfaiteur doit se résigner à le laisser rejoindre les forêts.
Le captif amoureux :
Capturé par les Muscogulges, Chactas est condamné par leur chef Simaghan à être brûlé vif. La fille adoptive de Simaghan, Atala, que sa mère a élevée en chrétienne, conseille au prisonnier de fuir et va jusqu’à trancher ses liens. MaisChactas, épris d’elle, refuse de la quitter. Atala éprouve pour lui un amour tout aussi ardent, ais vouée par sa mère à a virginité, elle se refuse à Chactas.
    Atala ayant convaincu Chactas de s’évader, il l’entraîne dans la forêt, où tous 2 assistent à des scènes qui raviront leur passion : un jeune homme chante son amour à sa bien-aimée, une jeune mère vient prier sur la tombe de son enfant.Atala, toujours rétive, trouve dans la prière la force de résister à l’amour de Chactas. Les 2 fugitifs sont repris par les Muscogulges.
Le conseil des Anciens délibère sur le sort du jeune homme : le brûler, selon la coutume, ou faire de lui un esclave ? On opte pour le bûcher, mais la veille du supplice, Atala et Chactas parviennent à s’enfuir.
L’épreuve et la révélation :
    Dans lasolitude paradisiaque de la forêt, les jeunes gens sentent redoubler leur amour ; mais Atala, déchirée entre le voeu maternel et sa passion pour Chactas, se refuse toujours à lui.
Peu à peu, toutefois, sa résistance va faiblir « Les passions, en abattant son corps, allaient triompher de sa vertu ». au cours d’une nuit d’orage, au milieu des éclairs et des larmes, Atala révèle à son compagnon qu’elleest la fille de l’Espagnol Lopez, le bienfaiteur même de Chactas.
    Cette révélation porte à son paroxysme l’attirance mutuelle des jeunes gens : Atala va s’abandonner, lorsque surgit le père Aubry, un missionnaire en quête des voyageurs égarés dans la tourmente. Il les ramène au village de la Mission.
Les laboureurs :
Sur le chemin de la Mission, nos voyageurs font halte pour la nuit dans lagrotte du père Aubry, dont la présence apaisante les a rassérénés. Le missionnaire propose à Chactas de lui enseigner la religion chrétienne, et de le rendre ainsi digne d’épouser Atala.
Au matin, laissant la jeune fille endormie, Chactas visite avec le père Aubry le village de la Mission. Situé « au bord d’un lac, au milieu d’une savane semée de fleurs », il jouxte les Bocages de la mort,...
tracking img