Athenne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2720 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Citoyenneté et démocratie à Athènes (Ve-IVe siècle avant JC)
Si Athènes est, comme on le dit souvent et à juste titre, à l'origine de la démocratie, il ne faut pas pour autant croire qu'elle ressemble aux démocraties que nous connaissons.
Athènes et son empire
Cliquez pour agrandir
Au Ve siècle avant JC, Athènes prend l'ascendant sur les autres cités de la péninsule grecque.
Par la qualitéde ses dirigeants et sa force guerrière, par la vigueur de ses institutions démocratiques, elle porte la culture grecque à son apogée.

I] L'organisation de la démocratie athénienne
1) la lutte contre l'oligarchie
La démocratie athénienne est le fruit d'une longue histoire, et a connu de nombreuses évolutions avec le temps. Comme d'autres cités, Athènes était jusqu'au début du VIe siècleavant notre ère une oligarchie, c'est à dire un régime où le pouvoir était réparti entre les hommes les plus riches. Après de très fortes tensions et un demi-siècle de tyrannie, la démocratie est restaurée en 510 et organisée en 507 par les réformes de Clisthène.
Ce dernier sait bien que les plus puissants des Athéniens veulent restaurer une oligarchie, et qu'ils risquent de le faire en exerçant unepression sur les Athéniens de la campagne pour arriver à leurs fins. En effet, Athènes est une cité, c'est à dire plus qu'une ville : elle a un territoire rural important. Clisthène décide donc de répartir les Athéniens en une centaine de dèmes, la circonscription territoriale la plus petite. C'est dans son dème que chaque citoyen est inscrit sur un registre, et les dèmes sont gérés par desmagistrats, les démarques.
Clisthène répartit ensuite ces dèmes en trois espaces : ville, intérieur, rivage, puis il en fait dix tribus. Chaque tribu comprend des dèmes de la ville, de l'intérieur et du rivage, car cela doit permettre un brassage de la population et des opinions, et ainsi rendre plus difficile les mouvements de foule du type « ceux de la campagne contre ceux de la ville ». Cetteprécaution montre que la démocratie athénienne doit toujours résister aux pressions et qu'elle s'adapte aux différentes menaces qui se présentent.
2) Un nombre très restreint de citoyens
Le statut de citoyen était réservé à une minorité, puisque les femmes, les mineurs, les esclaves et les métèques, c'est à dire les étrangers, en étaient exclus. Au total, il y avait un peu plus de 40 000 citoyens surplus de 400 000 habitants !
En raison des avantages qui allaient de pair avec le fait d'être citoyen, les Athéniens se sont toujours efforcés de limiter le nombre de gens qui pouvaient le devenir. En 451, Périclès, le grand dirigeant athénien, fait voter une loi exigeant d'être né d'un père citoyen athénien et d'une mère fille de citoyen, mariés, pour devenir citoyen athénien : jusque là ilsuffisait d'un père citoyen, mais le nombre de citoyens augmentait trop vite. Cette mesure montre aussi que les femmes, bien qu'elles ne soient pas citoyennes de plein droit, font néanmoins partie de la communauté civique.
3) les institutions athéniennes
Le fondement de la démocratie athénienne est l'idée que tous les citoyens sont égaux devant la loi et qu'ils doivent participer à la vie politique.Toutes les institutions athéniennes sont conçues en fonction de ce principe.
L'application concrète de ce principe est l'assemblée de l'Ekklesia, qui rassemble en théorie tous les citoyens, mais en pratique environ 6000 - ce qui représente déjà une foule considérable ! Chacun a le droit de s'exprimer, et dispose pour cela du même temps que les autres, mesuré par la clepsydre.
L'assemblée aplusieurs fonctions très importantes : elle vote les lois. Elle décide aussi de la paix et de la guerre, reçoit les ambassadeurs des autres cités... Enfin, elle élit les stratèges (voir plus bas) et plusieurs fonctionnaires, et contrôles les juges. Elle peut aussi exiler pour dix ans un citoyen qui constitue une menace pour la démocratie : c'est l'ostracisme.
Ostracisme
Voici un bulletin de vote...
tracking img